A la uneActualitésEconomie

FAIT DU JOUR Alès : La culture est une force

Les acteurs économiques d'Alès aux côtés de Max Roustan. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Les acteurs économiques d'Alès aux côtés de Max Roustan. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Ce mercredi matin, les acteurs de la culture étaient réunis à la Verrerie d’Alès à l’occasion d’un « café-croissance » organisé par l’agglomération.

Ces rendez-vous matinaux sont, pour Alès Agglo, une façon de vendre la richesse économique du territoire. Souvent organisés dans des entreprises, les « cafés-croissance » peuvent aussi être consacrés à une thématique bien précise : après l’économie sociale et solidaire, ou encore le tourisme, c’est cette fois la culture qui était à l’honneur.

Viennoiseries et café avalés, les acteurs culturels, élus et invités se sont installés dans les gradins du Pôle cirque. Pas de visite au programme, mais une présentation, pendant une heure, de l’offre culturelle sur le bassin alésien. 900 établissements dédiés à la culture, soit 350 emplois, sont comptabilisés sur le territoire. « Le patrimoine et le spectacle vivant sont les deux premières branches culturelles en terme d’emploi », précise Jalil Benabillah, vice-président d’Alès Agglomération en charge du développement économique.

Quatre grands témoins

Présents ce mercredi matin, les responsables du théâtre du Cratère, du festival Itinérances, des Musées d’Alès et de la Verrerie, quatre piliers de la culture alésienne, ont chacun pris la parole pour exposer leur impact économique. Le Cratère, par exemple, draine 115 000 personnes au total (programmation du théâtre, partenariats et mises à disposition, Cratère Surfaces et Artistes au lycée). Un bijou culturel, utilisé aussi lors du festival de cinéma Itinérances, dont la 35e édition aura lieu du 17 au 26 mars prochains. « 230 films sont projetés. En une semaine, nous enregistrons près de 50 000 entrées », indique Antoine Leclerc, délégué général du festival.

Les Musées d’Alès – Pierre André Benoît et du Colombier – attirent de leur côté 25 000 visiteurs par an à travers leurs six expositions temporaires et leurs divers événements. Les chiffres de la fréquentation muséographique devraient bientôt grossir avec l’ouverture prochaine du Musée des Vallées Cévenoles à Saint-Jean-du-Gard. Encore un peu de patience…

Quant à la Verrerie, « assez invisible », admet la directrice Sylviane Manuel, reçoit dans ses murs de très nombreux artistes et de multiples compagnies sur plus de 300 jours de résidence. Environ 3 200 curieux viennent y découvrir des spectacles et représentations organisés chaque année. Enfin, au-delà de ces « grands témoins », la culture passe aussi par d’autres événements, « tels que les Fous Chantants », rappelle Jalil Benabdillah. « Leur venue fait tourner le commerce local car ils vont au restaurant et consomment à Alès ».

Alors oui, la culture joue elle aussi un rôle dans le développement économique du bassin. Et pour le président de l’Agglo Max Roustan, « l’écosystème culturel alésien fonctionne aussi bien parce que l’esprit de territoire passe au-dessus des clivages politiques. Nous avons la chance d’avoir des gens qui ont compris qu’il fallait travailler tous ensemble », assure-t-il. Si ça marche pour la culture, ça devrait donc marcher dans tous les autres domaines…

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité