A la uneActualitésSociété

NÎMES La Chambre des Métiers mise sur l’avenir

Au pied de limmeuble, lAvenue Maréchal Juin Photo Anthony Maurin).
Au pied du bâtiment flambant neuf, l'Avenue Maréchal Juin (Photo Anthony Maurin).

L'artisanat, notre fierté. Tel est le slogan qu'affiche la Chambre des Métiers du Gard. L'inauguration de son nouvel Institut Régional de Formation aux Métiers de l'Artisanat s'est faite avec panache et promet un bel avenir.

Le projet était conséquent : ériger un nouveau bâtiment pour étendre les intérêts de la CMA du Gard et surtout ceux de ses apprenants. Pour l'occasion, Martine Pinville, secrétaire d'État en charge du commerce et de l'artisanat de la consommation et de l'économie sociale et solidaire, Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie, Didier Lauga, Préfet du Gard, Denis Bouad, Président du Conseil départemental, Jean-Paul Fournier, sénateur-maire de Nîmes... et bien sûr Henri Brin, Président de la CMA30 étaient réunis pour inaugurer l'Institut Régional de Formation aux Métiers de l'Artisanat du Gard.

"La Région Occitanie est une. Aujourd'hui à Nîmes, beaucoup de Présidents d'autres CMA sont venus de loin pour le prouver. Au début de mon mandat j'ai formulé 2 promesses, retrouver l'emploi et oeuvrer pour la jeunesse. Nous sommes la première Région de France en création d'emplois, nous accueillons chaque année 4000 lycéens supplémentaires et 30% de notre population a moins de 30 ans mais nous avons confiance en notre jeunesse!" annonce Carole Delga.

Sous les yeux de la secrétaire dEtat Martine, Carole Delga réaffirme que le Gard nest pas oublié par la Région Occitanie (Photo Anthony Maurin).
Sous les yeux de la secrétaire d'Etat Martine Pinville, Carole Delga réaffirme que le Gard n'est pas oublié par la Région Occitanie (Photo Anthony Maurin).

Né en 2010, le projet de l'IRFMA s'impose rapidement comme une nécessité. 22,3 millions d'euros sont injectés sur les 6000m² de la structure. Une architecture tranchante et des fonctionnalités de belles factures font de ce nouvel outil l'enjeu d'une décennie, ou peut-être plus. Une vaste bâtisse qui s'est ajoutée au premier immeuble vitré. Le choix architectural rompt avec le verre et lui préfère l'acier oxydé.

(Photo Anthony Maurin).
(Photo Anthony Maurin).

Quatre étages pour monter au 7ème ciel de l'apprentissage raisonné. Sept laboratoires pour les métiers de la bouche et 10 espaces dédiés aux métiers des services, il y a même un SPA, un hammam ou un sauna ! On dénombre aussi deux secteurs alloués aux métiers du bâtiment, 16 salles de cours connectées, un centre de ressources, 16 bureaux, six salles informatiques... Il n'en fallait pas moins pour accueillir 600 apprentis (800 à terme), voir défiler les apprentis répartis en 30 diplômes…  Mais en tout, ce sont 2500 apprenants et près de 500000 heures de formation dispensées dans ces lieux.

Fabrice Verdier, député du Gard, Carole Delga, Denis Bouad et Henri Brin (Photo Anthony Maurin).
Fabrice Verdier, député du Gard, Carole Delga, Denis Bouad et Henri Brin (Photo Anthony Maurin).

Pour Henri Brin, "L'apprentissage est dans l'ADN de l'artisanat. Il est pluriel, offre une palette de 250 métiers. À la CMA, nous adaptons nos formations à la réalité économique de notre région". Une chose est sûre, c'est que la Chambre ne connaît pas la crise si bien que le nouveau bâtiment accueille en plus des apprentis, la Cité du goût et des saveurs.

Les apprenants peuvent aujourdhui développer leur savoir-faire dans les meilleures conditions possible (Photo Anthony Maurin).
Les apprenants peuvent aujourd'hui développer leur savoir-faire dans les meilleures conditions possible (Photo Anthony Maurin).

Comme l'apprentissage se fait parfois à distance, une sorte d'internat voit le jour au 950 l'Avenue Maréchal Juin. "La Gard a la chance d'avoir eu un Président de la République entre 1924 et 1931 en la personne de Gaston Doumergue. Il a même créé le statut de Meilleur Ouvrier de France, les valeurs qui vont avec et qui seront mises en avant ici" conclut le président Brin. Une partie de l'IRFMA, l'espace hébergement compte 103 et 190 couverts, prend le nom de l'illustre gardois.

(Photo Anthony Maurin).
(Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité