A la uneActualitésSociété

NÎMES L’aficion se donne rendez-vous et s’ouvre à tous

La tauromachie expliquée par des ateliers et démontrée (Photo Anthony Maurin).
La tauromachie expliquée par des ateliers et démontrée (Photo Anthony Maurin).
La tauromachie expliquée par des ateliers et démontrée par les jeunes Nîmois (Photo Anthony Maurin).

La troisième édition de Rendez-vous en terre d'aficion permettra à tout un chacun de connaître en profondeur les us et coutumes de l'univers taurin. Rendez-vous pris les 7, 8 et 9 avril prochains.

On a coutume de dire que le monde de la tauromachie est hermétique et difficile d'accès si le curieux n'en a pas les codes. Rendez-vous en terre d'aficion est une animation pédagogique qui compte bien s'installer dans le paysage culturel nîmois.

"En collaboration avec Simon Casas Production qui permet l'accès au plus grand nombre et de manière gratuite à des spectacles taurins, la Ville de Nîmes poursuit sa promotion de la tauromachie avec cette année quelques nouveautés supplémentaires" affirme Frédéric Pastor, conseiller municipal délégué à la tauromachie, aux rapatriés et aux festivités de Nîmes. En effet, le programme promet d'être didactique, pédagogique, historique et avec un zeste de mise en pratique, la recette indéniable d'un succès annoncé.

Pour lancer les festivités, le 7 au soir, inauguration et rencontre avec le parrain de cette édition, le maestro retiré Paloma Linares. À cette occasion, une création littéraire concoctée par les Avocats du Diable précèdera le traditionnel apéritif convivial à Carré d'Art. Mais c'est bien le lendemain que les toros seront au centre des débats. Dès 10h30, toujours à Carré d'Art, Paloma Linares poursuivra sa séance d'échanges avec le public.

De la théorie à la pratique

Entre 13h et 15h30, sur la piste des arènes, place aux ateliers qui font la force de l'événement. Toreo de salon, rejoneo, habillage du cheval de picador, littérature et concours de dessins. Pour cette dernière nouveauté, les enfants et leur imaginaire seront conviés à réaliser un petit dessin (matériel fourni sur place) qui pourrait bien, s'il est choisi,  faire l'affiche de l'édition 2018!

Toujours dans les arènes, toujours gratuit et toujours sur la piste (enfin pas pour tout le monde quand même...), classe pratique. Sans mise à mort, cette corrida miniature fait office d'apprentissage aux futurs novilleros en puissance. Pour l'occasion, 4 élèves Nîmois et Arlésiens affronteront 4 erales de l'élevage Bernard Taurelle. Cette première mise en pratique sera suivie, sur la piste, d'un apéritif offert par les Costières de Nîmes.

La journée dominicale débutera par une séance historique. Des images retrouvées par l'INA, montées et toujours exceptionnelles à retrouver ou à découvrir, évoqueront trois thèmes principaux. Les 40 ans de la prise d'alternative de Christian Montcouquiol Nimeno II, que l'on verra alors qu'il n'était que novillero, des images de Palomo Linares et d'autres de Jean Lafont. L'entrée est gratuite et les places sont à retirer à la Direction adjointe des Festivités et de la Jeunesse place de l'Horloge.

Trophée Nimeno II

Sur les coups de midi, abrivado rue Notre Dame et à 15h30, retour aux arènes pour la novillada sans picador. C'est le stade qui suit la classe pratique et qui fait découvrir des diamants qui sont encore à polir. Deux Nîmois seront de la partie, El Rafi et El Pere. Deux jeunes qui sont à suivre et promettent de belles choses en piste. Pour El Rafi, répété après sa prestation 2016, "Depuis tout petit quand nous y mettions déjà les pieds, c'est un rêve de toréer dans nos arènes". Dans un autre registre, El Pere sait la chance qu'il a. "Merci de me faire confiance même si on ne m'a pas trop vu. Je vais faire de mon mieux pour triompher!". Troisième nom à l'affiche, celui d'un Espagnol très apprécié de Simon Casas, Alvaro Sesena.

Leurs opposants viendront de chez Marie Sara et sont nommés Los Galos. "Ils sont dans le type pour qu'ils puissent s'exprimer et laisser une part artistique naître" note Curo Carro de SCP. Dans la foulée, le Trophée Nimeno II, qui, annulé à Bellegarde, semble revenir à Nîmes. Il sera remis au meilleur novillero, "C'est normal que le trophée soit donné à Nîmes, ça donne du relief et du sens. Il a toute sa place ici" conclut Frédéric Pastor.

Pour les spectacles taurins et les ateliers, les places sont à retirer à la billetterie des arènes, rue de la Violette, à l'Office de Tourisme ou le jour même sur place.

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 37 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité