Actualité générale.

NÎMES Le camion de Mélenchon au pied des Arènes

Yannick Battefort, le poing levé, et Karine Voinchet, candidates aux législatives sur les 1ères et 6èmes circonscriptions. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Yannick Battefort, le poing levé, et Karine Voinchet, candidates aux législatives sur les 1ères et 6èmes circonscriptions. Photo Tony Duret / Objectif Gard

En fin d’après-midi, ce jeudi, le camion de Jean-Luc Mélenchon s’est stationné quelques heures sur l’Esplanade Charles-de-Gaulle à Nîmes. Le candidat de la France Insoumise à l’élection présidentielle n’était pas présent mais il était représenté par un « orateur national », un certain Pascal Troadec, ancien élu socialiste en reconversion plus heureuse.

A ses côtés, deux femmes, Yannick Battefort, candidate sur la 1ère circonscription du Gard, et Karine Voinchet, sur la 6ème : « La démocratie, beaucoup en parlent, mais peu l’appliquent, confie cette dernière. Ce camion est là pour faire participer les habitants, faire en sorte qu’ils s’arrêtent, qu’ils interrogent, qu’ils débattent ». Et peut-être un peu aussi pour qu’ils votent Mélenchon…

Jean-Luc Mélenchon tient un meeting ce dimanche à 14h sur la Canebière à Marseille.   

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

5 réactions sur “NÎMES Le camion de Mélenchon au pied des Arènes”

  1. France insoumise pourquoi pas mais il faudrait que ses adhérents soient moins sectaires et ne prennent pas les autres composantes de la gauche de gauche pour des marche-pieds.

    1. Tous ceux qui sont dans la France insoumises, sans aucune exception ne sont pas sectaires, mais ont dans leur coeur l’intérêt Humain, et pas spécialement en France mais sur la terre entière.

      Après la France, ce sera toute l’Europe et enfin le monde .

  2. Il n’y a pas de marche-pieds … Il y a des gens qui veulent changer le système et pour cela, tout le monde est bienvenu. C’est après que l’on pourra décider des détails.
    Là, nous sommes dans une situation d’urgence et il n’est pas question de pense à sa chapelle, à son nombre d’élus, à l’intérêt de son parti.
    Un exemple ? un candidat PCF aux législatives aurait très bien pu se présenter sous l’étiquette FI tout en gardant son attachement au PCF.

    1. A partir du moment où FI présente des candidats partout même dans les rares circonscriptions encore détenues par ses partenaires… c’est quoi? En plus Mélenchon, même s’il la chante de moins en moins doit connaître les paroles de l’Internationale : « Il n’est point de sauveur suprême, ni Dieu, ni César, ni tribun… ». Même si l’élection s’y prête : attention au culte du chef qui produit une ribambelle d’adeptes sectaires.
      Je voterai probablement pour lui, plus pour son programme et notamment la fin de la monarchie présidentielle mais vraiment sans enthousiasme et faute de mieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité