ActualitésSociété

VAUVERT Diable, politique de la Ville et paquet de clopes

Le Conseil municipal de Vauvert, prochain rendez-vous le 3 juillet prochain (Photo Anthony Maurin).
Le Conseil municipal de Vauvert, prochain rendez-vous le 3 juillet prochain (Photo Anthony Maurin).

Conseil municipal d’entre deux tours à Vauvert. Initialement parti pour s’éterniser, finalement, les bons comptes ont fait les bons amis et pas de chambrette électorale à l'horizon. 2/2.

La culture et les comptes ne font pas souvent bon ménage. A Vauvert plus qu'ailleurs en Camargue, les incidences des uns sur l'autre peut entraîner de nombreuses errances... Mais comme Vauvert est un pays de traditions, neuf subventions exceptionnelles sont attribuées pour 2017. Parmi elles, celles du Club Taurin l’Abrivado qui va fêter ses 130 ans et Vauvert Futsall qui participe aux championnats du monde des clubs la semaine prochaine à Barcelone. Unanimité!

Autre démon qui hante habituellement les débats du Conseil municipal, le Diable Vauvert et/ou ses Avocats. L'ancienne école de la Laune est louée depuis mars 2001 à la Maison d’édition du Diable Vauvert. Depuis 2014, le loyer a quasi doublé et un plan d’apurement échelonné jusqu'à 2018 est mis en place pour permettre à la SARL du Diable de payer ses loyers en retard (jusqu’alors payés à 50% d’une année sur l’autre). Un mécène permet à la Maison de continuer sa belle aventure, le livre se vend moins que par le passé mais les loyers restent fixes… Une baisse de loyer de plus de 25% et ça repart pour un bail classique! Un beau geste de la Mairie qui souhaite conserver sa maison d’édition.

L'association des Avocats du Diable, sous convention depuis 2001 pour bénéficier de l’étage de la Laune (des deux appartements de 35m² pour leur résidence d’auteurs). Là aussi, le loyer (minoré) est maintenu à cause de problèmes d’eau potable jusqu’à la mise en conformité de l’assainissement de la zone. "Il est important pour Vauvert que cette Maison d’édition soit sur notre commune mais les problèmes de la potabilité de l’eau et de l’assainissement doivent tout de même être réglés" affirmait Jean Denat. Aucune abstention, un record pour cette association atypique qui ne plaît pas à tout le monde en ville!

En parlant d’équipements importants, politique de la ville mais aussi renouvellement urbain, certains chantiers dépassent le cadre de ce simple mandat…"Vauvert est reconnue par l’ANRU, nous sommes engagés pour créer des aménagements ludiques, sportifs ou éducatifs" poursuivait Farouk Moussa. Premier type d’aménagement, le Fit’Park, du sport en plein air, bref, du fitness pour tous. Libre et gratuit, il participera à l’ouverture sur l’Avenue Jean Jaurès du quartier des Costières Ouest sur la ville de Vauvert. Le tout sera installé au sein du petit jardin de la gare, en bordure de la piste cyclable, de la voie verte et proche du projet du futur lycée.

Pour rester dans la politique de la Ville, les commerces dans les quartiers classés par l'ANRU sont dans la ligne de mire de la Ville et de l’établissement public EPARECA. Au pied de l’immeuble Le Montcalm, les commerces vont avoir droit à une mission d’étude commerciale ainsi qu'à une autre mission d’étude juridique et foncière. Piste de réflexion, déplacer ces commerces sur le Parc Nelson Mandela dans le cadre d’une restructuration et récupérer les anciens sites pour y mettre du service public si possible. Opération complexe qui ne peut qu’améliorer le cadre de vie du quartier. De son côté, la pharmacie des Costières a déjà un projet de déplacement. Le centre-ville ne sera pas oublié dans cette restructuration foncière de la cité et de sa vie sociale, mais ça, c’est une autre histoire qui concerne l’Etablissement Public Foncier.

Depuis deux ans, Vauvert vise à améliorer les pratiques phytosanitaires au sein de la ville. Le plan à suivre s’inscrit dans les obligations de la loi contre notamment l’utilisation des pesticides. La commune fait des efforts importants et se dote de nouveaux moyens en la matière. Dans la foulée, Vauvert reste membre de l’Association des Villes pour la Propreté Urbaine. Devant chez elle et tous les jours, Katy Guyot cherche patiemment la personne qui laisse, certainement malencontreusement, tomber un paquet de cigarettes (Winston mais c’est pas bien les enfants, il ne faut pas fumer…)!

Enfin, Location pour une durée de trois ans d’un espace publicitaire dans les arènes entre mai et octobre chaque année. Un emplacement de 3 mètres sur 90 centimètres, installés sur de nouvelles bâches qui masqueront quelques rayons solaires tueurs… A bons entendeurs, 500 euros la première année et 200 les deux années suivantes. Seul véritable hic, les places destinées aux personnes à mobilité réduite qui ne peuvent pas bénéficier de ces ombres salvatrice.

Pour la première fois sur les ordinateurs de la Ville de Vauvert, une attaque informatique a eu lieu. "On ne sait pas d’où elle vient mais les hackers en veulent à d’autres communes environnantes" concluait Jean Denat.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité