ActualitésSociété

NÎMES Une transhumance en ville, la sortie dominicale est trouvée

Devant, les téméraires, au centre du troupea, les boucs et au loin, la foule nombreuse qui suit cette première transhumance réussie (Photo Anthony Maurin).
Devant, les téméraires, au centre du troupeau, les boucs et au loin, la foule nombreuse qui, l'année dernière, a suivi avec cœur cette première transhumance très réussie (Photo Anthony Maurin).

L'année dernière fut la première édition de la transhumance nîmoise organisaient par le Comité de quartier "Garrigues Nord" et l'association "Le cheval du Clapas". Rebelote, rendez-vous ultra familial est pris ce dimanche 21 mai. Départ à 9h30.

Une véritable réussite populaire, voilà ce qu'avait pu connaître cette journée dominicale festive et enjouée qui s'était déroulée sous les bons auspices dans les quartiers nord de Nîmes. A travers les rues menant aux masets, moutons, bergers et familles s'étaient donnés rendez-vous pour un moment unique, une transhumance aux aspects de pastorale et aux revendications de transmission.

Thème littéraire datant de l'Antiquité, la pastorale fait encore parler d'elle et la nostalgie des citadins pour la nature et l’empreinte de l’Homme sur elle, évoque une forme d’harmonie originelle qui plaît aux Nîmois du 21ème siècle. Cette année, c'est au tour de l'amontanhage de faire son apparition.

La mule intrigue, lâne bâté, caché derrière, séduit (Photo Anthony Maurin).
La mule intrigue, l'âne bâté, caché derrière, séduit (Photo Anthony Maurin).

Deuxième édition, qui dit nouveau ne dit pas forcément à l'encontre des traditions! Il y a 60 ans, les moutons dévalaient déjà le chemin de Russan, des arènes du clapas au square Wladimir Guiu pour finir à l'abattoir et dans les estomacs des Nîmois. Maintenant, on fait le voyage dans l'autre sens, du coup, ça grimpe un peu plus... 1,5 kilomètre d'une montée légère au rythme des clochettes, des senteurs animales et des rayons solaires.

Près de 1000 moutons, avec les chiens, les bergers professionnels ou du dimanche (il faut noter que venir costumé est un plaisir pour initiés), des ânes, des mules... L'esprit de la campagne mis en bouteille ou pied des hauteurs de la cité. Un flacon que les familles débouchent allègrement tant les bambins s'emparent du l'événement.

Un véritable rassemblement populaire et familial qui rappelle les fêtes dantan, qui ne coûtaient pas grand chose mais durant lesquelles tout le monde samusait (Photo Anthony Maurin).
Un véritable rassemblement populaire et familial qui rappelle les fêtes d'antan, qui ne coûtaient pas grand chose mais durant lesquelles tout le monde s'amusait (Photo Anthony Maurin).

Après une station au square Guiu, il sera temps de prendre la route des arènes du Clapas. Le chemin se fait, les voisins sortent de leur maisonnée, prennent l'air et font un bout de chemin le sourire aux lèvres. Une petite halte est prévue sur la place de l'ambiance, la bien nommée. Quelques rafraîchissements, toujours un peu d'accordéon et on repart pour la seconde moitié du parcours et l'arrivée aux arènes. Un marché régional, des vieux métiers, des envies de devenir berger d'un jour, projections, marionnettes, tonte de moutons, repas tirés du sac ou restauration sur place... Une grande journée en perspective, gratuite et libre d'accès, un rendez-vous immanquable!

Les moutons descendent du camion et sont parqués au square Wladimir Guiu sous les yeux des familles intéressées (Photo Anthony Maurin).
Les moutons descendent du camion et sont parqués au square Wladimir Guiu sous les yeux des familles intéressées (Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité