A la uneActualitésSociété

SAINT-GILLES Le Burning Man de la 2cv

Photo Anthony Maurin).
On voit de tout... Comme cette drôle de double 2cv peut conventionnelle mais fabuleusement ingénieuse (Photo Anthony Maurin).

Si vous ne connaissez pas le encore festival américain Burning Man, vous pouvez aller faire un tour à la 24ème rencontre nationale des 2cv clubs de France, ça y ressemble, mais à Saint-Gilles, les folies convergent vers une seule lubie, la 2cv.

La 2cv est depuis sa naissance une des voitures préférées des Français. Ses formes généreuses, son astucieux habitacle, ses amortisseurs nuageux, ses facilités à cheminer paisiblement sur des routes indignes de ce nom... Et ses dizaines de modèles que se réapproprient les nostalgiques de l'ancien temps. Une fois n'est pas coutume, la France de la 2cv se réunissait dans le Gard, sur la zone d'activités de Mitra à Saint-Gilles. Des hectares entiers dédiés à cet événement, des milliers de voitures, des boutiques et des dizaines de milliers de visiteurs.

(Photo Anthony Maurin).
Sur les coups de midi, l'apéritif est accompagné par les chansons de Ricoune et le repas se prend sous le soleil du midi (Photo Anthony Maurin).

Sous l'égide du club d'Aubais Crocodeuches, l'aventure débute. Perdue au milieu des champs et de la zone Mitra qui se remplit peu à peu, une vaste zone (29 hectares) est allouée au rassemblement. Le soleil et le vent sont de la partie pour la journée inaugurale, voilà de quoi rassurer les amis portugais venus pour l'occasion. Oui, l'événement est grand, immense même! La deuche se vit à l'international et se partage en microlocal. Plus de 15 nationalités et 2500 voitures (sans compter celles garées à l'extérieur), 300 bénévoles, 6000 litres de bière, trois concerts, un musée éphémère et une bourse d'échange de pièces, c'est du lourd on vous dit!

(Photo Anthony Maurin).
Retour quelques années en arrière, les enfants sont nombreux et apprécient les 2cv à leur manière (Photo Anthony Maurin).

Jusqu'à dimanche, les dizaines de milliers de visiteurs stationnent dans les environs. Niveau économie, ça s'appelle un coup de maître. Les conditions climatiques favorables en prime, les fanatiques de deudeuches vont pouvoir vivre plein pot leur passion!

Sur place, tout est fait pour que le badaud s'éternise. Pour celles et ceux qui ne sont pas experts en autos, un marché provençal et d'autres exposants se chargeront de vous occuper. Pour les autres... Courage, la route est longue car les virages sont nombreux. Mais passionnants.

Sous un chapiteau heureusement ventilé par le mistral, le visiteur pourra voir la 2cv sous tous les angles. Ce musée éphémère de 1000m² rappelle que la voiture aime le cinéma et que la réciproque s'applique. 90 films projetés, la 2cv de Carole Bouquet et de James Bond, Roger Moore (clin d'oeil), la fantasque carcasse d'une célèbre marque de sauciflard... Que du bonheur, même pour les incultes.

(Photo Anthony Maurin).
(Photo Anthony Maurin).

A la bourse d'échange, l'ambiance au troc est de mise. Venus pour faire affaire, les marchands laissent la place à l'amabilité et le commerce se troque (ou se trinque) par affinité. Honnêtement, pour une entrée à 5 euros (gratuits pour les -12 ans) ça vaut le détour. Rien que pour le souvenir évaporé d'une balade en 2cv.

"Le souvenir. Les moments passés à l'intérieur, les trajets en hiver et sous la pluie, les balades à la mer. On a beaucoup de souvenirs, la 2cv est attachante, elle a une bonne bouille et fait un peu partie de la famille. Elle ne roule pas vite, n'a pas le confort moderne, elle dégage des odeurs d'essence ou d'huile, elle fait du bruit, mais elle est parfaite!" avoue Francine, 53 ans, enseignante et baroudeuse vauclusienne. "J'ai eu ma première 2cv pour mon permis en 1957. Depuis, je ne roule presque qu'avec ça, j'en ai eu cinq et j'ai varié les plaisirs" lance René, du Mans.

(Photo Anthony Maurin).
(Photo Anthony Maurin).

Ateliers mécaniques, boutique officielle, tombola avec à gagner une 2cv rutilante, concerts, commerces variés et attractifs, danses, déambulations, acrobaties, DJs, dégustations de produits locaux, expositions (Dyane, Ami 6 et 8, Arcadiane), farandoleurs... Ce week-end de pont sera celui de la 2cv,qu'on se le dise, que n'ira pas manquera quelque chose!

La célèbre voiture de James Bond... Les temps changent! (Photo Anthony Maurin).
La célèbre voiture de James Bond... Les temps changent! (Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité