ActualitésEconomie

ALÈS Citynox, un savoir-faire de haute renommée

Le sous-préfet et la responsable production de Citynox. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Le sous-préfet et la responsable production de Citynox. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Ce mercredi matin, dans le cadre de ses visites d’entreprises, le sous-préfet Olivier Delcayrou a découvert la société Citynox basée à Alès.

Fondée il y a dix ans pour fabriquer du mobilier urbain en inox, la société familiale Citynox, gérée par deux frères, a le vent en poupe. Elle dessert aujourd’hui le marché de l’architecture à travers plusieurs grands projets tels que la réalisation de l’habillage de la tour de Luma, à Arles, dessinée par l’architecte Frank Gehry. L’entreprise s’est fait connaître quelques années plus tôt pour avoir confectionné les garde-corps du Mucem à Marseille, posé un sol en inox pour la Défense, ou encore gravé le nom de 580 000 soldats morts sur le champ de bataille au mémorial de Notre-Dame de Lorette, dans le Nord-Pas-de-Calais, « grâce à un process qui n’existe nulle part ailleurs », souligne le co-gérant Jonathan Russier.

« L’innovation, c’est notre truc », poursuit-il. Elle nécessite des outils de production dont le coût est très élevé comme cette panneauteuse à 800 000 euros ou cette machine de découpe laser à 1,2 millions d’euros. « Nous avons des moyens industriels de haute-volée, qui ont une vraie plus-value », ajoute Christelle, responsable production. Cette plus-value conjuguée au savoir-faire de l’entreprise devrait permettre à Citynox d’associer son nom aux prochains Jeux Olympiques de 2024. « Nous avons rencontré plusieurs architectes impliqués. Les commandes ne sont pas signées, mais nous sommes en bonne position sur différents marchés. Cela nous donne de belles perspectives pour 2020-2023 », explique Jonathan Russier. D’ici là, le spécialiste de l’inox ne devrait pas se tourner les pouces puisque son carnet de commandes est déjà rempli jusqu’à fin 2018. Largement de quoi occuper la petite cinquantaine de salariés que compte l’entreprise.

 

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité