A la uneActualités

GRAU DU ROI Les parents d’élèves de l’école Le Repausset ont décroché les banderoles

grau-du-roi-parents-en-colere-ecole-le-repausset-3
Disparues les banderoles accrochées par les parents d'élèves en colère aux grilles de l'école Le Repausset. Ils ont accepté le verdict de l'Académie.

Selon l'Académie de Montpellier, dont dépend le Grau-du-Roi et ses écoles, la demande des parents relayée par le maire d'un enseignant supplémentaire ne pourra être satisfaite. En cause : la baisse globale des effectifs de l'école.

A Montpellier, siège de l'Académie, on est formel. Le nombre total d'élèves inscrits à l'école du Repausset cette année ne permet pas l'ajout d'un enseignant supplémentaire, affecté au CE2 prévu fin juin par l'équipe pédagogique et supprimé dès le nombre réel d'élèves constaté au premier jour d'école. Les prévisions démographiques n'ont pas été conformes au plan arrêté à la fin de l'année scolaire, toujours sujet à variation. Il a suffi de huit à dix nouveaux arrivants pour bouleverser le plan de classes. Les petits élèves de CP, la première classe, celle où l'on apprend à lire et à écrire dans l'année si tout va bien, se sont pressés plus nombreux, comme expliqué par l'équipe enseignante, qui en urgence, a du revoir la répartition des élèves dans les classes et regrouper des niveaux.

Avec un barème maximum de 28 élèves par classe, dont la composition précise est affichée désormais sur papier orange sur le panneau d'informations, l'école reste loin du compte et n'atteint que rarement ce chiffre fatidique, qui dépassé peut permettre l'arrivée d'un nouvel enseignant. Des classes à 18 élèves, 24 ou 25, une à 28. Alexandra Michel, la représentante des parents d'élèves de l'école soupire mais admet la situation : "On a compris qu'hélas on n'y pouvait rien. L'arrivée des nouveaux CP s'est faite pendant l'été. On ne peut pas dire qu'on est plus en colère du tout, parce qu'on a été surpris mais on comprend que rien ne peut bouger". Et de se consoler en évoquant l'avis de certains pédagogues qui encensent les classes multi-niveaux pour le développement de la curiosité des petits élèves. Fin de la séquence protestation.

florence.genestier@objectifgard.com

Etiquette

Florence Genestier

Arrivée à Objectif Gard depuis juillet 2017, ma première carte de presse date de 1991 (si, si !). Née en Bourgogne, des études lyonnaises, quinze ans de PHR dans une région de montagnes, puis un détour par une mairie, la vie web d'associations et de projets sur Paris, Dijon, le sud Bourgogne, quelques chroniques judiciaires. Me voilà chargée de l'actu de la Petite Camargue :) de l'Espiguette jusqu'à Vauvert et au-delà. C'est sportif mais passionnant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité