A la uneActualités

LE 7H50 de Nicolas Nadal : « On attend des réponses concrètes « 

Nicolas NadalNicolas Nadal : "Il y a une surcollicitaion des personnesl..." Photo : Philippe Gavillet de Peney/Obejectif agrrd)

Depuis plusieurs semaines, les sapeurs pompiers du Gard sont en grève. Une grève illimitée pour exiger plus de moyens à la fois  financiers et en matière de sécurité. Porte-parole du Syndicat Sud, Nicolas Nadal, est l'invité du 7H50 d'ObjectifGard pour faire un point sur la situation.

ObjectifGard : Où en est votre mouvement ?

Nicolas Nadal : Il se poursuit car à ce jour, on a débattu de tous les sujets mais nous n'avons aucune réponse à nos demandes. On attend des réponses concrètes à nos revendications : des embauches, des engins récents et plus de budget.

Concernant les embauches, selon nos informations, 20 nouveaux postes de pompiers seraient en cours de recrutement ?

Ce ne sont pas des recrutements mais des remplacements de départ à la retraite. Contractuellement, nous devrions être 673, aujourd'hui, nous sommes 655. Ces 20 embauches viendront remplacer 20 départs donc c'est le statut-quo. Sachez une chose, ils se servent du déficit chaque année pour ne plus atteindre l'objectif de 673 pompiers sur le terrain. Ce n'est pas une situation durable. Nous n'avons rien contre les élus, on voudrait simplement connaître les choix politiques que va faire Denis Bouad, le président du Département du Gard en ce qui concerne notre budget.

Vous avez conscience que depuis plusieurs semaines, vous occupez le domaine public (l'Avenue Feuchères à Nîmes) sans autorisation ?

Nous avons un très grand soutien de la population nîmoise et gardoise, voilà ma réponse. Nous avons mis en place une pétition, nous en sommes à plus de 40.000 signatures. Nous avons même des habitants qui veulent dormir avec nous dans les tentes... J'en profite pour vous annoncer que les pompiers volontaires ont rejoint notre mouvement depuis hier soir.

Et les élus, vous les avez invités ?

On les attends toujours sur le piquet de grève. Certains sont venus à notre rencontre mais personne du Département. On se bat pour préserver une qualité de service public. S'il faut aller jusqu'au sommet de l’État pour se faire entendre, on le fera. On tend la main à nos élus, venez nous voir, battez-vous avec nous. Si le Département n'a plus les moyens financiers, on peut faire entendre ensemble nos revendications au gouvernement.

En matière de sécurité, la Préfecture a mis en place de nouvelles ressources avec des CRS ?

Nous l'avons appris par la presse. C'est une première réponse mais malheureusement, c'est du palliatif. Ils vont être présents quelques jours, quelques semaines… Et après ? C'est cela qui nous inquiète. Comment on va faire dans un mois ou deux pour se déplacer dans les quartiers sensibles de la ville ? Nous, on veut des réponses durables et efficaces.

Propos recueillis par Abdel SAMARI

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité