ActualitésSociété

NÎMES Les morts à la guerre ne sont pas oubliés

Carré militaire cimetière Pont de Justice Photo Anthony Maurin)
Au cimetière du Pont de Justice, le carré militaire Photo Anthony Maurin).
Au cimetière du Pont de Justice, le carré militaire (Photo Anthony Maurin).

2 novembre oblige, le devoir de mémoire était à l'ordre du jour hier au cimetière du Pont de Justice.

La traditionnelle journée Nationale du Souvenir est l'occasion de se rappeler, pour ne surtout jamais oublier, les Français morts à la guerre. Dans ce cadre, au cimetière du Pont de Justice, deux sites sont particulièrement mis à l'honneur, le mémorial des rapatriés et le carré militaire.

Adossées aux tombes ornées d'une croix chrétienne, les stèles musulmanes nous rappellent que la France a toujours été un pays aux cultes épanouis mais trop souvent utilisés pour séparer plutôt que pour réunir. En tout cas lorsqu'il s'est agit d'envoyer, en première ligne bien évidemment, la France non métropolitaine par exemple.

Le mémorial des rapatriés Photo Anthony Maurin).
Le mémorial des rapatriés (Photo Anthony Maurin).

Bref, pour ne pas oublier ces sacrifices humains exceptionnels, les élus de la Ville de Nîmes Monique Boissière et Frédéric Pastor ainsi que Jean-Claude Feybesse pour l'agglo et Christian Bastid pour le Conseil départemental sont venus déposer des gerbes et marquer l'instant d'un brin de solennité en compagnie des autorités concernées.

Autre sujet qui attriste les anciens combattants, les morts pour la France qui sont oubliés. En effet, les familles souhaitent régulièrement récupérer leurs morts et plus de 500000 corps ont été restitué dans cette optique. Quid de ces envies, ces valeureux combattants sont rapidement oubliés... Une fois que la concession arrive à sa fin, les morts pour la patrie ne sont plus visibles et leur souvenir s'évapore au fil des décennies au lieu d'être les immuables rappels de ces sombres années. Ces aïeux de la grande France doivent-ils quitter leur carré militaire, symbole de leur valeur, ou rentrer dignement dans les caveaux de famille? Telle est la question!

Carré militaire cimetière Pont de Justice Photo Anthony Maurin)
Le carré militaire du cimetière du Pont de Justice (Photo Anthony Maurin).

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 37 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité