A la uneSociété

SAINT-HILAIRE-DE-BRETHMAS Jean-Michel Perret, « trublion » méritant

Jean-Michel Perret et Bernard Cazeneuve. Photo Élodie Boschet / Objectif Gard
Jean-Michel Perret et Bernard Cazeneuve. Photo Élodie Boschet / Objectif Gard

Vendredi soir, dans les salons de la Préfecture de Nîmes, le maire de Saint-Hilaire-de-Brethmas Jean-Michel Perret s’est vu remettre la médaille de chevalier de l’ordre national du mérite par Bernard Cazeneuve, l’ancien Premier ministre.

Il avait de quoi être ému et il l’a été. Ce vendredi soir, Jean-Michel Perret, entouré d’une grosse centaine de proches, d’amis et d’élus, a été élevé au rang de chevalier de l’ordre national du mérite. Comme pour respecter l’adage « à tout seigneur, tout honneur », c’est Bernard Cazeneuve en personne qui a épinglé l’insigne sur le costume d’un Jean-Michel Perret honoré et fier. « Vous êtes un homme de bonne volonté, passionné du service public et de l’action concrète (…), imprégné de valeurs humanistes et de progrès », a déclaré le prédécesseur d’Édouard Philippe. Ceux qui, dans l’assistance, ne connaissaient pas « le parcours exceptionnel » de l’élu gardois ont appris qu’il avait exercé toutes sortes de métiers : coursier, négociateur immobilier, cafetier à Saint-Germain-de-Calberte, éducateur...  « Mais vous avez aussi une vocation de maître-nageur, a complété un Bernard Cazeneuve très bien renseigné, puisque vous avez, à trois reprises, sauvé des gens de la noyade avec un courage exemplaire et sans réfléchir aux risques que vous preniez pour vous-même. »

Un hommage à son grand-père

Si ce héros discret a exercé plusieurs métiers, il n’a jamais été professeur de golf au grand dam de Max Roustan. On se souvient qu’après son élection à la mairie de Saint-Hilaire-de-Brethmas en 2014, Jean-Michel Perret s’est illustré par la bataille qu’il a menée contre le projet de golf porté par Alès Agglomération. « Vous avez lancé un référendum avec optimisme, enthousiasme et détermination », a souligné Bernard Cazeneuve en admettant « qu’on ne peut pas pratiquer ce noble sport n’importe où et sans concertation. » Le récipiendaire a enfin été félicité pour son action en faveur des réfugiés syriens et pour sa « politique résolue » en faveur du logement social.

Sourire aux lèvres, Jean-Michel Perret a d’abord rendu hommage à son grand-père instituteur, maire du village d’Izieu dans l’Ain, à l’époque de la création du mémorial des enfants d’Izieu. « Nombreux ici, a commencé le maire, me connaissent depuis longtemps comme un agitateur d’idées, voire trublion (…) Mais trublion ne veut pas dire sans valeur ni respect de notre République et de ses symboles. » Le naturel revenant vite au galop, le premier magistrat n’a pas pu s’empêcher de faire passer un message de « désespérance face aux lois récentes qui ne visent qu’à dépouiller les communes de leurs compétences, en les transférant toujours plus loin des électeurs et citoyens. » Le préfet Didier Lauga, présent à la cérémonie, est resté stoïque. Il fut d’ailleurs l’un des seuls car cette remise de médaille émouvante a remué beaucoup de souvenirs et tiré quelques larmes. Elle a surtout récompensé un trublion extrêmement sympathique aux yeux de tous les invités.

Élodie Boschet

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

12 réactions sur “SAINT-HILAIRE-DE-BRETHMAS Jean-Michel Perret, « trublion » méritant”

  1. Mais trublion ne veut pas dire sans valeur ni respect de notre République et de ses symboles.
    ………… ce n’est pas M Perret qui a viré son adjointe à l’urbanismes pour des raisons qui restent à élucider ….

    1. Si justement, respect et valeurs de la République ne font pas bon ménage avec intégrisme et refus de faire un référendum alors que c’est justement cela le respect de la démocratie et de ses valeurs….

    2. Les raisons , selon les habitants bien informés de St Hilaire c’était pour lui permettre d’œuvrer pour les uns ou de magouiller pour les autres en paix sur son plan d’urbanisme. La journaliste pourrait enquêter à ce sujet pour le vérifier. Perret serait dans la continuité alesienne.

  2. Nombre d’alésiens sont un peu dubitatifs sur cette médaille aux relents politiciens.
    On peut raisonnablement s’interroger sur l’attribution de cette médaille mais, après tout, ce maire n’est pas le seul à avoir des mérites bien cachés. Et on a vu pire , Mme Balkany a bien la légion d’honneur tout comme le dictateur Assad de Syrie, Poutine, le prince salafiste d’Arabie Saoudite….
    Macron veut faire le ménage dans l’attribution de ces hochets distribués à n’importe qui. Y’a du boulot!

    1. Vous avez oublié de citer parmi les médaillés « méritants » tous les évadés fiscaux, les harceleurs patentés, les politiciens ripoux, les animateurs de supermarchés de la télé…etc.

  3. Gérard fait sûrement partie de ces lâches qui ne font que jeter l’opprobe sur tous les élus sans jamais vouloir mouiller la chemise et mettre les mains dans le cambouis, il doit sûrement être un adorateur des totalitaires de la France insoumise ou du front national…
    Ce genre de personnage fait parti de ceux qui sont toujours prompts à manifester sans jamais rien faire d’utile dans leur vie.
    PITOYABLE !!!

    1. Gerard a dû toucher où cela fait mal pour réagir aussi bêtement.
      Les journalistes devraient enquêter sur le PLU de cette commune.

    2. C’est du propre Marianne. Pas le moindre argument et le recours immédiat à la loi de Godwin , celle qui consiste dans le débat à accuser son interlocuteur de nazi, d’Hitler ou Staline. En principe cela prend un peu de temps…là c’est immédiat, c’est dire la qualité de vos petits neurones. Vous avez dû faire au moins Science (Pol) Po pour en arriver là. Pauvre groupie.
      PS : vous feriez de répondre sur le fond des affaires et affairistes ( cf Oscar).

  4. Mrs Gardounas et Gérard
    Il est bien naturel de critiquer mon action c’est même plutôt salutaire en démocratie.
    Par contre je trouve que vos commentaires qui ne sont fondées sur rien si ce n’est que de supposer des « magouilles » ou « des raisons qui restent à élucider » avec beaucoup de petits points laissant entendre tous les sous-entendu tout aussi malsain que votre vision du débat.
    Apparemment vous n’avez pas d’arguments et vous vous réfugiez dans la diffamation gratuite et anonyme.
    Ce type de comportement ne vous grandis pas, vous ne devez pas avoir une très bonne image de vous même pour vous abaisser comme cela.

  5. Perret veut rendre constructible une zone qu’il avait rendu agricole dans le PADD pour contenter un notoire affairiste, il aurait voulu aussi voir la création du centre commercial en bordure du Gardon classe inondable .
    Pas de bol pour ce dernier l’état a rendu son verdict : refuse! Quant au permis d’aménager il est en suspens auprès du TA.
    C’est sûrement ce genre de mérite qui est récompense.

    1. C’est du propre. Encore un…un de plus, un de trop pour cette commune au sud d’Alès. C’était bien la peine de virer l’ancienne équipe sous le coup de poursuites judiciaires pour suivre le même chemin .

  6. Si ça peut vous consoler , ce maire n’est pas le seul élu à agir ainsi. Là où les élus sont en place depuis longtemps c’est encore pire. Le poids des réseaux, les affinités affairistes, le manque de volonté des autorités de contrôle, la justice surbookée, l’argent roi, la désespérance et l’écoeurement ou le désintérêt des citoyens de moins en moins électeurs …tout contribue au maintien de ces situations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité