A la uneActualitésEconomieSociété

MARDI ÉCO Wizbii, the place to be pour trouver un job

La société organise en collaboration avec le Crédit Agricole des soirées pour mettre en relation jeunes et entreprises.

A l'image des Cafés de la création, le Crédit Agricole, avec l'aide de Wizbii pour l'opération 1er stage 1er job, développe son ancrage territorial (Photo Anthony Maurin).

En 2017, un jeune français sur cinq a utilisé le service proposé par Wizbii et 33000 emplois ont été pourvus grâce à lui. En fait, le phénomène Wizbii est plus important encore car avec plus d'1,3 million de membres, elle est la première plateforme professionnelle pour l’emploi et l’entrepreneuriat des jeunes.

En partenariat à Nîmes avec le Crédit Agricole Languedoc pour un job dating un peu spécial (1er stage 1er job) il y a quelques jours, Wizbii attaque fort l'année en cours. Jobs, stages et alternances sont les clés des envies de la société et cette-dernière oeuvre en faveur d'un ensemble de services à forte valeur ajoutée qui visent à accompagner les 18-30 ans dans le lancement de leur carrière.

Avec des formats originaux pour recruter les jeunes, Wizbii a de l'avenir. Pour le PDG de la structure, Benjamin Ducousso, 34 ans, fondateur et président de la société qui s'est spécialisée dans l'emploi et l'entrepreneuriat chez les jeunes, "Wizbii a été créé il y a six ans par trois copains d'école. Notre idée première était de mettre en place des rencontres entre jeunes qui voulaient entreprendre et monter des projets. Comme cela ne touchait qu'une partie de la jeunesse, nous nous sommes rapidement tournés, en plus de cela, vers les stages, l'alternance et l'emploi des jeunes âgés de 18 à 30 ans".

Du Churchill dans le texte

Une bonne action qui demande un travail récurent et une longue vue (ou une boule de cristal). "C'est un effort quotidien, rien n'est acquis et plus d'un jeune sur cinq est passé par Wizbii avec 35000 nouveaux "candidats" en 2017. Nous nous développons doucement en Espagne, en Italie et en Angleterre. L'emploi chez les jeunes est un problème européen et non simplement franco-français" évoque le patron qui passe par Nîmes quand il va de Pau à Grenoble (siège de la société). "Nous avons une doctrine, une citation de Winston Churchill qui dit que la réussite, c'est d'aller d'échec en échec sans perdre son enthousiasme. Nous apprenons de nos erreurs mais nous allons de l'avant avec nos 68 collaborateurs. Nous grandissons ensemble car nous sommes guidés par notre mission qui est de favoriser l'emploi des jeunes".

Gratuit et positif. Comme les étudiants ne sont pas les possesseurs du plus important pouvoir d'achat, on ne peut pas les taxer financièrement avant qu'ils ne dégotent un boulot. "Pour avoir de l'impact, pour toucher le plus de monde possible, on ne connaît qu'une solution: la gratuité. Avec elle, aucun frein et des volumes plus importants. Nous arrivons à faire vivre notre modèle économique en faisant payer les entreprises qui veulent embaucher" poursuit le dirigeant.

Les jeunes de 18 à 30 ans sont la cible de Wizbii (Photo : EPIDE).

Par exemple pour Nîmes, mais c'est le cas à travers la France entière, dans le cadre de l'événement 1er stage 1er job, c'est le Crédit Agricole qui a financé l'opération. Gain de visibilité, meilleure image et entretiens sur mesure, la banque est elle aussi gagnante dans l'affaire. D'ailleurs, les trois parties sont gagnantes (Entreprises, Wizbii et les jeunes bien entendu)! "Nous axons notre développement sur le partenariat, chose qui permet aux jeunes de trouver des emplois à valeur ajoutée tout en servant des entreprises qui ont du mal à recruter. En France, 25% des jeunes sont au chômage et dans le même temps, 25% des entreprises n'arrivent pas à embaucher!".

Si les chiffres se ressemblent, les raisons de ce rendez-vous manqué entre la jeunesse et le monde de l'entreprise est dû à diverses choses... "Certaines filières très appréciées sont bouchées et des bassins d'emploi très prometteurs sont délaissés par les jeunes qui fuient les petites provinces au profit des grandes villes. Nous remarquons une carence de compétence et des problèmes de formation. Aujourd'hui, nous cherchons à couvrir les besoins sans pour autant se soucier des qualifications".

A chaque rendez-vous organisé par le Crédit Agricole et soutenu par Wizbii (il y en a 120 en France) entre 60 et 80 jeunes sont présents. Après une sélection effectuée sur les compétences afin qu'il y ait un maximum de chances pour que cela "matche" entre les sociétés et les jeunes, la soirée débute dans un lieu chaleureux.

"C'est une idée un peu folle du Crédit Agricole, c'est un vrai coup de coeur car le but du jeu pour la banque était de s'ancrer dans son territoire, de s'engager auprès des jeunes et d'avoir un esprit mutualiste. C'est aussi notre ADN! Le 1er stage 1er job est un moment atypique et convivial dans un bar avec quelques bricoles à manger. Les jeunes discutent, sans stress, avec les recruteurs et d'autres jeunes qui sont dans la même situation. C'est tout à fait informel, il faut rester soi-même pour trouver un travail".

Des résultats intéressants

Résultats des comptes pour l'événement nîmois qui a eu lieu fin janvier? 62 jeunes présents au côté des huit entreprises en demande. 50% des jeunes présents sont en processus de recrutement mais la société Wizbii affine ses chiffres six mois après la date des entretiens jusqu'à atteindre des performances bien meilleures encore!

Le prochain événement de la sorte dans la région aura lieu en avril à Montpellier et Benjamin Ducousso sera présent. Pour s'inscrire par mail ou via 1er stage 1er job. Vous pouvez également vous inscrire gratuitement sur le site Internet de Wizbii.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité