ActualitésSociété

TERRE DE CAMARGUE Et hop, trois cents colonnes de plus !

Pour ne pas trier, il faut désormais trouver une excellente excuse...

Comme dans ce quartier graulen, de nouvelles colonnes de tri sont apparues sur le territoire de la Communauté de Communes en janvier (photo F. G.)

Pratiques et de plus en plus proches de chez vous, ces points tri ! Après avoir renouvelé, en septembre 2017, les 125 points soit 325 colonnes sur les trois communes avec du matériel plus performant et plus esthétique, l'heure est à la densification du parc pour Terre de Camargue.

En janvier, 43 nouveaux points tri, soit 103 nouvelles colonnes sur le territoire intercommunal, ont été mis en place. Vous n'avez pas pu les rater : 37 nouveaux sur Le Grau-du-Roi (85 colonnes), dont 17 sur les quais de Port-Camargue qui pour une fois ne se sent pas délaissé l'hiver, quatre sur Aigues-Mortes, deux sur Saint-Laurent d’Aigouze.

Le but ? Augmenter de près de 35% le parc cette année. L’objectif final, d’ici fin 2019, est de carrément doubler le parc de colonnes pour offrir un vrai service de proximité aux habitants, à moins de 300 m de chez eux. Un quadrillage. Au registre des nouveautés, l'installation au Grau-du-Roi de deux points de collecte enterrés pour les ordures ménagères Rue de Tourville à Port-Camargue, près d’une co-propriété et des marinas, et Quai du 19 mars, près du port de pêche. Pour des quartiers d’habitat dense avec peu de place pour sortir des bacs et de nombreux dépôts au sol de sacs d’ordures -ce qui reste interdit sous peine d'amende- les points de collecte enterrés sont une bonne solution.

Vingt copropriétés sur le Grau-du-Roi sont intéressées par ce système de collecte des ordures ménagères. Un procédé beaucoup moins contraignant que de gérer les gros bacs volumineux. Un projet est aussi en cours au centre-ville de Saint-Laurent d’Aigouze.

À relire, notre article sur l'inauguration des premières colonnes à l'automne dernier.

Florence GENESTIER

Etiquette

Florence Genestier

Arrivée à Objectif Gard depuis juillet 2017, ma première carte de presse date de 1991 (si, si !). Née en Bourgogne, des études lyonnaises, quinze ans de PHR dans une région de montagnes, puis un détour par une mairie, la vie web d'associations et de projets sur Paris, Dijon, le sud Bourgogne, quelques chroniques judiciaires. Me voilà chargée de l'actu de la Petite Camargue :) de l'Espiguette jusqu'à Vauvert et au-delà. C'est sportif mais passionnant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité