A la uneActualitésSports Gard

JEUDI SPORT Français et Espagnols réunis autour du…squash !

Au squash des Costières, joueurs Catalans et Gardois se sont affrontés dans une rencontre internationale amicale inédite.

Les coaches ont également mouillé le maillot lors de cette journée (photo Corentin Corger)

En association avec la Fédération de squash de Catalogne, la Ligue Occitanie de squash a organisé une journée amicale entre joueurs de toute la région Occitanie et Espagnols. Cette rencontre s'est déroulée au Squash des Costières de Nîmes. Un moment d'échange entre enfants et adultes autour d'une même passion même si la manière de jouer peut différer d'un pays à l'autre. 

Vingt-et-un jeunes français et autant espagnols, âgés de 11 à 17 ans se sont affrontés dans un esprit amical, avec quand même la volonté de représenter fièrement les couleurs de son pays. Une quinzaine de coaches et de parents ont également participé à la compétition. "On se déplace souvent en Catalogne", commente Bruno Mourier, responsable des jeunes à la Ligue Occitanie. "Cette rencontre est l'occasion de les faire venir à Nîmes pour la première fois. En espérant qu'il y en ait beaucoup d'autres dans les années à venir. On souhaite, chaque année, organiser un tournoi et élargir les inscriptions à d'autres régions."

Une manière pour les enfants de se confronter à d'autres joueurs et de se mesurer notamment à des joueurs champions d'Espagne dans les catégories de jeunes. Par contre pour l'échange culturel, il y a encore des progrès à faire. "Avec mon adversaire, on a eu du mal à se comprendre, alors on s'est fait des signes", rigole le Nîmois Noa, 14 ans. Un langage différent qui a aussi gêné, Matéo,13 ans, venu de Marseille : "ils parlent fort". Pour Marceau, 15 ans, de Lédenon : "ils sont spéciaux quand même. Ce n'est pas du tout la même personnalité, ils sont plus agressifs." 

Physiquement, le squash demande beaucoup d'efforts. Surtout quand les parties sont accrochées ! (photo Corentin Corger)

Nos petits français ont également découvert un autre style de jeu, proposés par leurs homologues hispaniques. "On a pas l'habitude ce jeu, ils font des gestes particuliers", reprend Matéo. "Ce n'est pas la même façon de jouer. Ils utilisent beaucoup la technique du double mur, ce qui déstabilise", complète Noa. Une technique qui consiste à renvoyer d'abord la balle sur une paroi latérale pour qu'elle rebondisse ensuite sur le mur du fond. L'essentiel étant de prendre du plaisir et cela n'a pas empêché nos jeunes tricolores de remporter leurs matches.

Cette initiative a été saluée par les parents. "C'est vraiment génial de voir l'échange entre les gamins. Ça permet de voir de nouveaux joueurs et de progresser. Cela ne tient qu'à la volonté des parents d'accompagner les enfants pour que ce type de journées perdure", témoigne Laurent, papa de deux joueuses. Côté espagnol, pour Josep, c'est également la fête. "Je suis très content d'être ici. C'est une expérience significative pour nos enfants d'affronter des Français. En plus, il y a un très bon esprit."

Des parents qui ont joué le jeu. Car plusieurs ont accueilli chez eux des familles espagnoles. De quoi parler d'autres choses que de squash !

Corentin Corger

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité