Actualités

VAUVERT 7e Printemps contre le racisme : en mars, ça repart !

Lutter contre le racisme et les préjugés discriminatoires reste un combat quotidien

La 7e edition du Printemps contre le racisme et les discriminations, "c'est d'abord en mars et ça se poursuit toute l'année", selon Guy Jovani et Eric Krzywda.

Multiforme et animé, le printemps 2018 d'éducation contre les discriminations et le racisme s'étale désormais sur toute l'année.

Entre théâtre, ateliers, films, débats, expos. L'esprit printanier si on l'écoute, déborde bien au delà de la petite Camargue. Le résultat de partenariats sans faille entre centres sociaux et une multitude d'associations, sportives et culturelles, de Lunel, à Saint-Gilles en passant parfois par Nîmes. Dans les locaux du centre RIVES, Eric Krzywda et Guy Jovani détaillent avec joie et précision le programme de cette édition 2018, qui sera la septième.

Du constat à la fête

Comment est né le Printemps d'éducation contre les discriminations et le racisme en Petite Camargue ? Tout d'abord par le triste constat d'une parole raciste de plus en plus décomplexée. En points de repères qui ont accéléré la mise en place de cette manifestation, on pointe des événements fâcheux, comme des slogans racistes lancés dans les arènes du Cailar, lors d'une course de taureaux en août 2012, par un groupe d'une quinzaine de jeunes individus éméchés et agressifs.

Ou encore la course-poursuite à Aigues-Mortes, toujours ce même été 2012, d'un couple raciste armé qui a fait feu sur un groupe de jeunes devant une épicerie. Et comme la deuxième circonscription du Gard a reconduit son député Front national, le printemps s'éternise. Les centres sociaux d'Aigues-Mortes et de Saint-Gilles s'associent à celui de Vauvert.

Au fil de l'année, beaucoup d'actions sont conduites dans les écoles. Tous les deuxièmes mardi du mois, Radio Système leur permet aussi de diffuser débats et échanges.  "On n'est pas seuls pour faire bouger les lignes, entre Éducation nationale et éducation populaire, il y a des passerelles", insistent les deux responsables. Car tolérer l'autre jusque dans ses différences, demande certes un effort mais s'apprend vite ! Et toujours une affiche marrante et légère, sur ce thème grave et toujours d'actualité, signée Franck Vriens.

F. G.

La faune camarguaise est de la partie aussi...

Les mardis 13 et 20 mars 2018 : théâtre Forum joué par des élèves de 4ème du FSE du collège pour les classes de 5ème du collège sur le thème de la discrimination et du racisme.

Du 15 au 17 mars, l'écrivain Didier Daenynckx intervient successivement au lycée de Milhaud, au collège de Vauvert, aux lycées et la médiathèque de Lunel .

Samedi 17 mars  à partir de 10h 30 : Atelier fabrication de pains de tous les pays CS RIVES LA ROULOTTE DES DELICES Secours Catholique. Tournoi sportif – Samuel Vincent et Sesame autisme 11h 30 : Vernissage de l’exposition de Frank Vriens sur les différentes formes de discrimination. Aperitif européen avec Solidarité Jeunesse et Service Municipal Jeunesse. 12h30 Repas partagé, Lectures autour du pain , Librairie Diderot 13h30 : Concert déambulatoire dans les rues de la Costière avec le groupe « Les uns différents », six musiciens aux divers handicaps. 14h 30 : Contes pour tout le monde, La ronde des mots Aigues Mortes 15h30 : Théâtre Forum autour des discriminations, CS RIVES. 16h : Rondes chantées pour les familles et les petits, CS RIVES. 16h 15 : Forum dansé avec des danseurs de la Compagnie Djellia et à 17h : salsa, zumba, capoeira au Centre Culturel Gourdon et Hip Hop au CS RIVES. 18h 30: apéritif et bœuf par l’ensemble des danseurs et les musiciens de l’Ecole Intercommunale de Musique de Petite Camargue. Jeux pour petits et grands avec la Maison de l’Europe, les élèves du collège de Vauvert, le service jeunesse du CS la Croisée de Saint-Gilles, le CS RIVES. Intermèdes musicaux par musiciens de l’École Intercommunale de Musique de Petite Camargue. Animation et retransmission en direct par Radio Système.

Mardi 20 mars à 20h. Salle Bizet, rue Louise Désir à Vauvert : Spectacle de Tata Milouda : "Slame sa vie !" Mélange d’énergie, de sagesse, de joie de vivre, de chaleur humaine, de rires et de larmes, voici Tata Milouda, slameuse de 67 printemps. Venue de son petit village marocain pour faire des ménages en France, elle y réalise son rêve à 50 ans : apprendre à lire et à écrire. Elle découvre le pouvoir de l’écriture, témoigne de la vie isolée des femmes des campagnes, de la douleur de l’émigration, suit les ateliers d’écriture d’un certain Grand Corps Malade… et devient une valeur montante du slam francophone.  Tarifs : 2€ (adhérents Centre Social,CLCV, Quartier en Mouvement, Revivre au Bosquet, SVP)  autres : 5€

Mercredi 21 mars à 14 h :   Des enfants et des adolescents de 3 à 17 ans (clubs ados, espaces jeunes, centres de loisirs, établissements scolaires,...) imaginent, écrivent ( et illustrent une partie d’histoire sur le thème du "(mieux) vivre ensemble" entre le 1er octobre 2017 et le 21 mars 2018. Restitution des histoires avec une conteuse le 21 Mars à Vauvert. Envoi des cartes de la fraternité. Organisée par les Francas du Gard.

24 mars à Saint-Christol : (Hérault) Avec le MRAP et différentes associations, réflexion sur l’accueil des migrants au domaine La Bruyère.

En avril, les amis de la Fondation pour la mémoire de la déportation (AFMD) proposent exposition et rencontres au collège de Vauvert. En mai, le documentaire d'Eric Cantona, "Foot et immigration" sera projeté en partenariat avec le Gallia-Club de Gallician, puis à Saint-Gilles. Le Printemps multiplie les actions dans différentes écoles de Petite Camargue. À noter en octobre prochain, une exposition sur les Chibanis (les cheveux bancs, en Arabe, NDLR).

Centre Social RIVES, 310 rue Emile Zola, 30600 Vauvert. Tél : 04 66 73 38 21 info@rives.asso.fr www.rives.asso.fr

Etiquette

Florence Genestier

Arrivée à Objectif Gard depuis juillet 2017, ma première carte de presse date de 1991 (si, si !). Née en Bourgogne, des études lyonnaises, quinze ans de PHR dans une région de montagnes, puis un détour par une mairie, la vie web d'associations et de projets sur Paris, Dijon, le sud Bourgogne, quelques chroniques judiciaires. Me voilà chargée de l'actu de la Petite Camargue :) de l'Espiguette jusqu'à Vauvert et au-delà. C'est sportif mais passionnant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité