ActualitésEconomie

AIGUES-MORTES Un parfum qui s’installe

Corse et Camargue sont ses premières gammes. Balamata, créateur de parfums d'intérieur subtils et entêtants, vient d'ouvrir sa première boutique.

Stéphane Nauroy- Mordiconi, créateur et gérant de Balamata, qui crée des parfums d'intérieur (photo F. G.)

Voilà c’est fait ! Après 5 ans d’existence, Balamata ouvre sa toute première boutique rue Pasteur. 

Des parfums d’intérieur conçus intra-muros. Dans son histoire d’entrepreneur, Stéphane Nauroy-Mordiconi a franchi la semaine dernière un tout nouveau palier. Il ouvre une boutique aigues-mortaise pour vendre ses créations. La seule et l’unique pour l’instant. Une petite fierté.

L’homme a un passé d’acheteur pour une grande marque spécialisée. Qu’il quitte fin 2011 et à qui il sous-traite encore la fabrication de ses produits. Ce départ est l’occasion pour lui de revenir dans le Sud, après une vie professionnelle en Champagne et à Paris. Il créée Balamata en 2012 et peut enfin laisser libre cours à sa créativité.

Stéphane décline d’abord trois parfums d’intérieur inspirés de ses origines corses sur trois supports : des vaporisateurs, des bougies ou des bouquets parfumés. Il a choisi de se positionner entre le milieu et le haut de gamme. Il a pris son temps pour se décider et choisir mais ses exigences de qualité semblent payer et lui ouvrent les portes de l’international. Ses premières fragrances sont plutôt fines et subtiles et séduisent les acheteurs. En quelques années, il a réussi à exporter ses flacons et bougies jusqu’au Japon et en Corée. Et au fil des salons professionnels se construit une image très positive.

« C’est un secteur fortement concurrentiel et il est important de marquer sa personnalité dès le début », explique-t-il. Au-delà de la qualité des parfums, les Asiatiques apprécient particulièrement le lien avec les terroirs français et corses : figuier sauvage, maquis du soir, délicat Tamaris ou douceur Saline. En France, Balamata compte une cinquantaine de distributeurs. À Aigues-Mortes, on le trouvait déjà chez Ambiance Nature. Du purement local à l’international, il n’y a qu’un pas. Il écoule aussi ses parfums sur internet mais hélas, aucune intelligence artificielle ne peut encore permettre de tester et humer en ligne.

L'authenticité séduit la clientèle étrangère. Il faut dire que les senteurs Corse et Camargue accrochent les narines avec raffinement et subtilité, sans agressivité. Une troisième gamme est actuellement en préparation. Cinq ans après son lancement, Balamata aborde une nouvelle étape de développement. Plusieurs fois, Stéphane a failli abandonner en chemin, faute de soutien bancaire. Il a fini par changer de banque… « C’est dommage que nous ne soyons pas suffisamment soutenus. J’ai toujours été persuadé que Balamata avait un fort potentiel , c'est pour cela que je me suis accroché.» 

Des bougies sous cloche (photo F. G.)

Balamata a toute une saison pour démontrer que ses créations peuvent séduire un public de passage, international et touristique. Un défi après l'autre...

F. G.

Balamata, 18 bis rue Pasteur à Aigues-Mortes.

Etiquette

Florence Genestier

Arrivée à Objectif Gard depuis juillet 2017, ma première carte de presse date de 1991 (si, si !). Née en Bourgogne, des études lyonnaises, quinze ans de PHR dans une région de montagnes, puis un détour par une mairie, la vie web d'associations et de projets sur Paris, Dijon, le sud Bourgogne, quelques chroniques judiciaires. Me voilà chargée de l'actu de la Petite Camargue :) de l'Espiguette jusqu'à Vauvert et au-delà. C'est sportif mais passionnant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité