Actualités

NÎMES Émouvante commémoration du martyr de 50 enfants juifs déportés

Les 3, 11 et 25 juillet 1942, 11 000 enfants dont 50 gardois ont été déportés vers des camps de concentration.

Le préfet du Gard, Didier Lauga, accompagné de 58 enfants à peine plus âgés que ceux qui ont été déportés (Photo : droits réservés)

« La scène est inimaginable », lance le préfet du Gard. lundi matin, depuis la gare de Nîmes dans laquelle a été posée une plaque commémorative, le représentant de l’État a rappelé un pan douloureux de notre histoire.

Les 3, 11 et 25 juillets 1942, « onze mille enfants sont partis de France vers un destin funeste. Parmi eux, 50 de Nîmes et du Gard. De ces milliers d’enfants, seuls 903 reviendront vivants des camps nazis. »

« L’horreur nous saisit parce qu’elle concerne des enfants », poursuit le préfet, « ils ne peuvent soupçonner dans leur insouciance que des hommes puissent organiser, programmer leur mort. » La commémoration d’hier a permis de rappeler la bêtise du racisme : « qu’avaient fait de mal ces enfants pour endurer tant de souffrances ? Être nés juifs, appartenir à une religion qui subit les affres de l’antisémitisme, de la haine de l’autre parce qu’il est différent. »

Pour éviter que l’histoire ne se répète, il est nécessaire de rappeler les erreurs du passé. Et le préfet de conclure : « dans l’adversité, il y a toujours de l’espoir dès lors qu’il y a de la conscience et du courage. »

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité