ActualitésSociété

NÎMES Pour Camerone, la Légion sonne le clairon

Journées prolongées pour la célébration de la bataille mexicaine.

Revue-des-troupes (Photo Légion).

Le 2ème Régiment Étranger d'Infanterie organise, comme chaque année dans sa caserne, la commémoration de la bataille de Camerone. Nous en sommes au 155ème anniversaire du combat.

Le 30 avril 1863, les 65 légionnaires du capitaine Danjou reçoivent pour mission de protéger un convoi de ravitaillement. Ils tiendront alors leur serment de combattre jusqu'à la mort. Pendant presque douze heures, malgré des pertes sévères, ces derniers font face à 2 000 mexicains. Ces hommes livrent un combat à la fois perdu, lointain et désespéré. Leur comportement exemplaire permettra le passage du convoi en toute sécurité.

Depuis, Camerone symbolise le caractère sacré de la mission et la fidélité à la parole donnée qui sont les valeurs qui fondent « l’esprit légionnaire ». Chaque 30 avril, la Légion étrangère commémore ce combat qui est devenu le fait d’armes le plus célébré de toute son histoire. Et comme les légionnaires ne font jamais les choses à moitié, voici la programmation des festivités.

C'est un rendez-vous immanquable pour qui n'y est jamais allé. L'ambiance y est incroyable, les légionnaires excellents et le cadre agrémente parfaitement les célébrations. Une grande messe aura lieu le dimanche 29 avril à 17h à l’église Saint-Baudile à Nîmes.

Le lundi, à 9h45, début de l'accueil du public à la caserne Colonel de Chabrières pour une mise en place terminée à 10h45. La prise d'armes est prévue à 11h et l'ouverture de la kermesse se fera à partir de 12h30. Paintball, tir à plombs, parcours VBCI ou commando, parcours du risque (franchissements, descente en rappel...) seront les autres activités à la carte de cet événement indispensable à la vie nîmoise. En soirée, place à l'élection de Miss Képi Blanc à 21h30 et fermeture de la kermesse à 2h. Le mardi 1er mai en fin d'après-midi sera tirée la tombola.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore Jean-Pax Méfret, voici un petit aperçu chanté de ce qu'a pu être cette bataille dantesque.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité