Faits Divers

NÎMES Procès. Il frappe sa compagne enceinte : le bébé décède dans le ventre de la mère

C'est une affaire sordide qui va être jugée, vendredi, au tribunal correctionnel de Nîmes.

Un homme, âgé de 20 ans, comparaît pour des "violences habituelles suivies d'incapacité supérieure à 8 jours sur sa compagne". Il devra répondre également de "non assistance à personne en danger". Ce jeune homme s'est déchaîné à plusieurs reprises sur sa compagne. Le dernier épisode de violences est survenu durant trois jours entre le 19 et le 21 février 2017. Il a eu des conséquences dramatiques. Enceinte, la mère de famille a perdu son enfant. Selon l'enquête et les expertises médico-légales effectuées, le décès du fœtus dans le ventre de sa mère est directement lié aux coups de pieds et poing portés sur la jeune femme .

Le drame s’est déroulé dans un appartement de la ZUP de Nîmes en février 2017. Le père de l'enfant à venir, âgé de 20 ans, est depuis mis en examen pour "violences aggravées par deux circonstances, notamment l'état de vulnérabilité  de sa compagne". Le renvoi devant le tribunal correctionnel concerne également la "non-assistance à personne en danger", puisque l’homme a fait repartir sans elle une ambulance des pompiers venue chercher la mère de famille, qui était frappée depuis plusieurs jours. "Mon client est dévasté par ce qui s’est passé, dévasté par le remord. Mais il n'y avait pas une volonté d'atteindre le bébé", souligne son conseil, Maître Fahd Mihih.

Boris De la Cruz

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité