A la uneActualitésSociété

NÎMES EN FERIA Notre Dame de la Rosée a défilé en ville

En Espagne, le pèlerinage d'El Rocío (en Castillan, romería del Rocío) est le plus important pèlerinage de pentecôte. À Nîmes, où la population ibérique est nombreuse, on perpétue la tradition.

Notre Dame de la Rosée ouvrait le cortège du pèlerinage (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Si elle est fière de sa romanité, Nîmes la cosmopolite n'oublie pas ses liens indéfectibles avec l'Espagne et les traditions qu'elle partage avec la nation ibérique.

À pied, à cheval ou en...calèche ! En ce lundi de Pentecôte, sur l'Avenue Feuchères et sur l'Esplanade, plusieurs centaines de personnes ont assisté au rafraîchissant défilé polychrome offert par les belles Espagnoles et par les caballeros qui les accompagnaient à pied ou sur leurs fiers destriers, eux aussi apprêtés et décorés de pampilles. Conformément à la tradition du pèlerinage d'El Rocío (du nom d'un petit village espagnol de la province de Huelva, NDR), la première charrette de la longue noria colorée et hennissante transportait la statue de Nuestra Señora del Rocío (littéralement Notre Dame de la Rosée), appelée également Blanca Paloma (Blanche Colombe), La Pastora (la Bergère) ou La Reina de las Marismas (la Reine des Marais). La suite faisait la part belle belle aux élégantes qui, toutes générations confondues, avaient revêtu leurs plus beaux atours pour rivaliser de grâce et de sourires... La suite se raconte en image. Suivez le guide !

Philippe GAVILLET de PENEY

Un défilé à cheval et en famille ! (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Toujours en famille mais cette fois, à pied ! (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
(Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
De la couleur, encore de la couleur, toujours de la couleur ! (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Toutes les générations étaient représentées (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Chevaux et attelages étaient richement décorés (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
(Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Il n'y a pas d'âge pour commencer à défiler... Attention toutefois à ne pas marcher trop à droite, les chevaux ont laissé quelques traces de leur passage ! (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Madame avait sorti les castagnettes pour faire rythmer le défilé (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Le port altier des belles Andalouses ! (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Un souriant duo de cavalières (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
(Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
En calèche et sous le soleil, avec l'éventail c'est encore mieux ! (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
De l'allure et du maintien... (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Voilà un jeune caballero bien entouré ! (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Prêtes pour aller danser ! (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Cheval à pampilles, cheval qui brille ! (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Etiquette

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité