ActualitésEconomie

NÎMES D’Alzon s’exporte et s’implante en Chine

Après une classe de primaire expérimentée en 2017 à Chengdu, ce sont celles de la maternelle et du collège qui ouvrent à la rentrée. En parallèle de la construction d'un établissement prévu pour 2019.

D'Alzon veut s'implanter durablement dans l'école internationale de Chengdu (photo Corentin Corger)

Déjà présent en Europe (Belgique et Roumanie) et en Afrique, notamment en Tanzanie et au Rwanda, l'institut Emmanuel d'Alzon se développe désormais en Asie. Plus précisément en Chine, dans la ville de Chengdu. 

En 2017, l'école française internationale de d'Alzon a ouverte à Chengdu avec une classe élémentaire multi-niveaux. Dès la rentrée 2018, une trentaine d'élèves seront accueillis en maternelle, primaire et collège, qui sera une classe mixte CM2/Sixième avant d envisager ensuite un cursus complet dans les prochaines années. En attendant que le collège d'Alzon ouvre ses portes en 2019, les enfants reçoivent leur enseignement dans les locaux de l'école de Montpellier, basée à Chengdu.

La direction veut limiter pour le moment le quota à une quinzaine d'élèves par classe car il faut faire coexister des francophones, anglophones et sinophones qui suivent le programme scolaire français. Des enfants d'expatriés français et étrangers qui sont installés en Chine. La mission pour cette école française internationale est d'obtenir rapidement l'homologation auprès de l'AEFE (l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger).

Yvan Lachaud se félicite de ce partenariat dont l'idée lui a été émise par un voisin héraultais, ancien maire de Montpellier. "Georges Frêche m'a poussé il y a 20 ans pour que d'Alzon parte vers la Chine, car c'était l'avenir et que c'était difficile à réaliser dans le système public." Bien lui en a pris car aujourd'hui plus de 200 élèves de l'Institut apprennent le Chinois comme première langue vivante. Ce qui en fait un des premiers établissements en France dans ce domaine. Un jumelage avec le lycée de Chengdu existe depuis 15 ans.

Chengdu, septième ville de Chine

Les échanges franco-chinois passent même par Nîmes (photo Corentin Corger)

Chengdu, en terme de population, se classe comme la septième ville de l'Empire du milieu, avec une agglomération de près de 18 millions d'habitants. Une métropole située au centre du pays, qui s'est beaucoup développée ces dernières années. "Notre ville est d'envergure internationale. Nous accueillons les consulats de 16 pays et avons besoin de renforcer les échanges en terme d'éducation, expliquent les représentants du lycée de Chengdu. Si les jeunes Chinois arrivent à maîtriser le Français, ce sera un plus pour leur carrière et notre nouvelle génération sera gagnante." 

L'échange est également bénéfique pour la France : "le but est, d'ici trois-quatre ans, de proposer à nos élèves d'aller en immersion six mois ou un an à Chengdu. Les Chinois sont présents partout, c'est important de parler leur langue", espère le directeur de d'Alzon. Yvan Lachaud, qui n'a fait qu'illustrer les propos du Père d'Alzon qui avait dit : "mes sœurs, allez jusqu'à la muraille de Chine". Les frères sont aussi acceptés.

Corentin Corger

Etiquette

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “NÎMES D’Alzon s’exporte et s’implante en Chine”

  1. Etre sur la photo, voilà le vrai challenge. Et ça va durer jusqu’aux élections. Sans rire, une entreprise signe un partenariat avec un entreprise étrangère. Ça arrive tous les jours, et même avec la Chine. Mais là, comme ils’agit de M. LACHAUD, on fait une news. Avant-hier, on a fait une news parce qu’il était allé visiter une entreprise nîmoise. Attention, Objectif Gard, à ne pas devenir un support de la campagne de M. LACHAUD.

    Il faudrait aussi parler de l’endettement, de l’état dans lequel il va laisser l’agglo au terme du mandat. Le prochain président sera paralysé par la dette créée au cours du mandat actuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité