A la uneActualitésSociété

LE 7H50 de Corinne Courteille : « au lycée professionnel de Bagnols, il manque jusqu’à 10 heures de cours »

Un peu plus d’une semaine après la rentrée scolaire, certains établissements ont encore du mal à trouver leurs professeurs. C’est le cas au lycée Einstein de Bagnols, où Corinne Courteille, présidente du conseil local de la FCPE, tire la sonnette d’alarme.

Corinne Courteille, présidente du conseil local de la FCPE de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Objectif Gard : quel état des lieux faites-vous au lycée professionnel de Bagnols ?

Corine Courteille : le dernier point a été fait ce lundi et il manque toujours deux professeurs de mathématiques-sciences à temps complet, ce qui représente 36 heures de cours et neuf classes qui n’ont pas ce cours. Il manque également un demi poste en biotechnologie, ce qui donne une classe qui n’a pas ce cours, un poste et demi en génie mécanique et un demi poste en économie-gestion administrative. Le problème est amplifié par le fait qu’en lycée professionnel les professeurs ont les élèves entre quatre et huit heures par semaine, et donc quand un professeur manque, ça fait un trou dans la semaine. Là, pour certaines classes il manque jusqu’à dix heures de cours par semaine, soit un tiers des cours hebdomadaires. C’est énorme. Pour réussir à accrocher et motiver les élèves, c’est compliqué.

Cette situation dure depuis quand ?

Depuis la rentrée. Le proviseur et les professeurs sont en train de chercher dans leurs réseaux à Bagnols. Ils ont fourni quelques CV au rectorat mais le temps que les profils soient validés et que les enseignants puissent commencer, les postes ne sont toujours pas pourvus. Il manque des professeurs de mathématiques à Bagnols donc, mais aussi au lycée Guynemer d’Uzès, par exemple. Tout ce qui est scientifique est problématique en matière de recrutement.

Comment peut-on expliquer cet état de fait ? S’agit-il d’un problème de valorisation des enseignants ?

Oui il y a un problème de valorisation de ce métier. Les salaires sont bas et les contractuels n’ont pas leurs frais de déplacement remboursés, donc s’ils viennent de Nîmes c’est dur. De plus la gestion administrative fait que les contractuels ne sont payés qu’à la fin du deuxième mois. C’est très long.

Certains chefs d’établissements mettent des annonces sur le site Internet Le bon coin pour recruter des enseignants…

On l’a fait l’an dernier pour faire réagir le rectorat. À la rentrée l’année dernière il manquait 22 professeurs dans l’enseignement secondaire à Bagnols, cette année c’est une dizaine. Il y a donc du mieux. Mais cette année les professeurs manquants ne concernent quasiment que le lycée professionnel. Je comprends que les proviseurs aillent sur Le bon coin, mais cette année nous avons décidé de ne pas passer d’annonce, dans un esprit d’apaisement. Pour autant, nous avons vraiment besoin que les parents d’élèves s’investissent.

Propos recueillis par Thierry Allard

Notez par ailleurs que la FCPE organise une réunion d’information sur le thème « être parent d’élève, trouver sa place dans les établissements », ce jeudi 13 septembre à 18h30 à la salle A du centre culturel Léo-Lagrange de Bagnols. Entrée libre et gratuite. 

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité