ActualitésPolitique

ALÈS Objectif France prépare les échéances électorales

Le parti Objectif France mené par Rafik Smati (au centre) est représenté localement par Marc Infantès (à sa droite). Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

 

Le parti Objectif France mené par Rafik Smati (au centre) est représenté localement par Marc Infantès (à sa droite). Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Le président du parti politique Objectif France, Rafik Smati, est venu à Alès ce vendredi 21 septembre où il peut compter sur le soutien de Marc Infantès, qui représente le mouvement dans le Gard.

« Nous étions deux au départ. Aujourd’hui nous comptons 34 000 adhérents », déclare Olivier Lauris, directeur de la communication et co-fondateur du parti, avec Rafik Smati. Peu connu dans le paysage politique français, Objectif France a pour ambition de s’y trouver une place, suffisamment visible pour rejoindre les rangs du pouvoir. Car celui exercé aujourd’hui par la politique gouvernementale ne leur convient pas : « Les dirigeants parlent tous de transformation mais rien n’est transformé. Emmanuel Macron vide un certain nombre de concepts essentiels et envoie la France entre les mains de populistes (…) Nous, nous avons décidé de ne pas regarder le déclin de notre pays sans rien faire », explique Rafik Smati.

Leur projet s’articule autour de plusieurs thèmes, à commencer par la sécurité. « Il y a une réelle nécessité de rétablir l’état de droit de la France. De faire de la sécurité, de la défense nationale et de la justice une priorité. » Autre volet : l’économie, « aujourd’hui verrouillée et sclérosée », selon le président national. « Je suis en faveur d’un programme économique pro-business, mais pas à la façon du gouvernement qui augmente les prélèvements obligatoires et les dépenses publiques. » Objectif France prône également « une mondialisation maîtrisée » et dit s’inscrire « dans un champ républicain démocrate et libéral ».

Un champ que le parti commence à labourer en vue des prochaines échéances électorales : les Européennes l’an prochain, puis les Municipales en 2020. « Nous y serons sous différentes formes. Tous les scénarios sont possibles », prévient Rafik Smati. Sa venue sur Alès ce vendredi est l’occasion de marquer la présence de son parti dans le Gard, où Marc Infantès, qui est notamment président de l’association CVN’Actions chargé de coordonner le Téléthon à Alès, préside désormais le comité territorial d’Objectif France.

Élodie Boschet

 

Publicité
Publicité
Publicité

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité