A la uneActualitésFootballNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Une virée sur le Rocher et un nul empoché

Nîmes a encore joué crânement sa chance à Monaco. Le jackpot n'était pas loin et les Crocos repartent avec le gain du nul.

En bon capitaine, Anthony Briançon avait ouvert le score à Monaco (PHOTOPQR/NICE MATIN/MAXPPP)

Parfois malmené mais toujours solide, le Nîmes Olympique a ramené un point de Monaco pour le compte de la 6e journée de Ligue 1. En tête, après le but de Briançon, les Crocos ont tenu bon malgré l'égalisation de Falcao grâce à un Bernardoni exemplaire.

Pour ce deuxième match consécutif à l'extérieur, côté nîmois seul Paquiez remplacait Miguel au poste de latéral gauche. Côté monégasque, Leonardo Jardim avait décidé de faire tourner en laissant Jemerson, Henrichs et Chadli sur le banc. Après le blanc à Bordeaux, les Crocos étrennaient ce soir leur deuxième maillot extérieur, le noir. Soutenus par près de 300 supporters nîmois à l'énergie débordante, les hommes de Blaquart démarraient libérés. Comme d'habitude, serait-on tenté d'ajouter.

Bobichon en patron

Même face au vice-champion de France en titre, le promu ne nourrissait aucun complexe. Antonin Bobichon allumait la première mèche du pied droit, après une action initiée côté gauche par Bozok et Guillaume. Sa tentative passait au-dessus (2e). Une volonté de jouer et de l'engagement. Un peu trop pour Guillaume qui héritait d'un avertissement dès la 4e minute pour un tacle en retard sur le Polonais Glik. Comme s'il était titulaire depuis des années, "Bobich" prenait les clés du camion et alertait une première fois son capitaine Briançon sur corner mais Tielemans détournait du crâne (8e). Dans tous les bons coups, le numéro 14 tentait à nouveau sur une reprise lointaine du coup du pied et Benaglio préférait dégager en corner (10e).

La vivacité de Mboula qui surprenait Paquiez était la première frayeur adverse dans cette belle entame gardoise. Pour autant son tir du gauche n'inquiétait pas Bernardoni (12e). Tout ce qui passait d'offensif à Nîmes, passait par la tour de contrôle Bobichon. Notamment, les coups de pied arrêtés, son pêché mignon. Sur un coup franc excentré à droite, il caressait son ballon pour le déposer sur la tête de Briançon qui ouvrait la marque d'un coup de tête rageur et imparable pour Benaglio (0-1, 19e). La deuxième était la bonne. Savanier peut dormir tranquille : Bobichon et son pied droit fabuleux assurent la transition. Qui n'est peut-être pas que provisoire ?

"El Tigre" : une proie difficile pour les Crocodiles

Bernardoni a dû s'employer à plusieurs reprises pour empêcher Falcao d'inscrire un doublé (PHOTOPQR/NICE MATIN/MAXPPP)

Les locaux tentaient de réagir par leur star Falcao. Sur coup franc, à 20 mètres, "El Tigre" donnait trop d'effet à son ballon qui fuyait le cadre (24e). Juste une mise en jambes. Quatre minutes plus tard, le Colombien profitait d'un peu d'espace dans l'axe pour s'enfoncer dans la défense nîmoise et égaliser d'une frappe croisée (1-1, 28e). Pas suffisamment gêné par Briançon, son tir touchait le talon de Paquiez, ce qui trompait Bernardoni. C'était le premier tir cadré des Monégasques. Ce félin n'est jamais rassasié de but ! Le dernier rempart des Crocodiles s'interposait d'abord à bout portant sur une tête piquée (39e). Puis juste avant la pause, Bernardoni réalisait un arrêt de grande classe en repoussant du bout des gants le coup franc lointain tiré par Tielemans.

Nîmes courbe l'échine mais ne plie pas

Dès le retour des vestiaires, chaude alerte pour les visiteurs (49e). À l'entrée de la surface, Diop déclenchait une superbe frappe enroulée. Bernardoni, d'une main ferme, protégeait sa lucarne. Derrière, Mboula reprenait de volée, le ballon échouait de peu à côté du cadre. Une des rares opportunités monégasques dont l'auteur ne se trouvait pas être son capitaine colombien. Le prédateur du Rocher heurtait la barre transversale de l'intérieur du pied après un coup franc tiré par Tielemans (53e). Renard des surfaces, puis en solo, il offrait une palette de ses qualités. Contrôle de la poitrine dans les airs et frappe enchaînée pour faire soupirer le stade Louis II et son public très clairsemé (58e).

La réaction nîmoise arrivait du duo de la soirée : Bobichon-Briançon. Le mirage d'un second but s'évaporait quand de manière extraordinaire, Benaglio se déployait sous la barre (62e). Il ne se passait ensuite plus grand chose. Entré en jeu, Diallo recevait un carton jaune (75e) et sera suspendu face à Guingamp. Le sang neuf faisait du bien à Monaco dans les dix dernières minutes. À peine pénétrait-il sur le terrain que Sylla ratait l'immanquable seul face au gardien gardois sur un centre de Grandsir (80e). Métamorphosés en pitbull, les Crocos ne lâchaient pas l'affaire et venaient défier leur proie en offrant quelques frissons à leurs vaillants supporters dans les derniers instants. Dans le temps additionnel, Bobichon avait l'opportunité de devenir définitivement un héros mais sa tentative sur coup franc s'envolait. La messe était dite mais Nîmes pouvait être fier d'avoir une nouvelle fois tenu tête à un européen. De bon augure pour la suite...

De notre envoyé spécial à Monaco, Corentin CORGER

LA FICHE TECHNIQUE

Stade Louis II. MONACO 1 - NÎMES OLYMPIQUE 1 (Mi-temps : 1-1). Spectateurs : 6 837. Arbitre : M. Delerue. But pour Monaco : Falcao (28e). But pour Nîmes : Briançon (19e). Avertissement à Nîmes Guillaume (4e), Diallo (75e)

Monaco : Benaglio - Raggi, Glik, N'Doram, Barreca - Aït-Bennasser, Tielemans - Mboula (Grandsir, 61e) , Traoré (Sylla, 78e), Diop (Golovin, 72e) - Falcao. Entraîneur : Leonardo Jardim. Remplaçants non utilisés : Sy, Jemerson, Henrichs, Chadli.

Nîmes Olympique : Bernardoni – Alakouch (Landre, 86e), Briançon (cap), Lybohy, Paquiez – Thioub (Diallo, 62e) , Bobichon, Valls (Depres, 75e), Ripart – Bozok, Guillaume. Entraîneur : Bernard Blaquart. Remplaçants non utilisés : Valette, Miguel, Bouanga, Maouassa.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité