ActualitésSociété

NÎMES Adieu professeur, bonjour patron

Samedi, c'était remise de diplômes à la fac de Nîmes pour 110 étudiants de Master et Licence pro qui vont intégrer pour la plupart le monde du travail.

Le grand amphithéâtre et ses 550 places était bondé pour cette remise de diplômes (photo Corentin Corger/Objectif Gard)

C'est la tradition chaque année. Vers la fin du mois de septembre, les étudiants de Licences, Master et Licences professionnelles reçoivent leur diplôme. Un moment symbolique qui marque pour la grande majorité leur entrée dans le monde du travail. 

Samedi dernier, c'était journée marathon sur le site Vauban de l'université de Nîmes. La remise des diplômes a débuté le matin avec 220 étudiants de licence. Une L3 bouclée qui ne sonne pas généralement la fin d'une formation mais le début d'une spécialisation avec le Master. Justement, ceux qui ont terminé ce cursus étaient couronnés l'après-midi. Cinq années de dur labeur pour en arriver à l'obtention du diplôme et à une entrée dans la vie active. Un moment de fierté et de nostalgie illustré par le traditionnel lancer de toques.

C'est à celui qui jettera sa toque le plus haut ! (photo Unîmes)

Concernant la recherche d'un emploi à la sortie de l'université de Nîmes, le président, Emmanuel Roux, a fourni quelques chiffres à ce sujet : "concernant le taux d'insertion, 91% des étudiants de Licence pro et 92% en Master trouvent un emploi en moins de trois ans." Une bonne nouvelle pour les 110 élèves diplômés dans neuf filières qui offrent des opportunités dans l'environnement, le droit, la biologie ou encore la psychologie. Le premier représentant d'Unîmes s'est également réjouit du taux de réussite de l'établissement nîmois : "86%, ce qui fait de l'université une des mieux classées en France." 

C'est le vice-président Nicolas Leroy qui s'est chargé de la remise en main propre des diplômes (photo Corentin Corger)

Un nombre croissant qui, lorsqu'il dépasse la centaine de diplômés, commence à faire saturer le grand amphithéâtre de Vauban. "Il va falloir qu'on découpe encore les remises", sourit Emmanuel Roux. Un signe positif pour l'enseignement nîmois.

Corentin Corger

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité