ActualitésSociété

NÎMES Un jardin pour de meilleurs soins ?

Le jardin rêvé...

Le milieu hospitalier et surtout psychiatrique pâtissent d'un enfermement nuisible aux patients. Un jeune infirmier veut aller plus loin.

Un nichoir.

On le sait, le moral fait beaucoup dans la guérison de nombreuses maladies. Il en va de même pour les affections plus difficiles à soigner, évidemment.

Après avoir libéré la parole sur les anciens tabous qui concernaient le secteur psychiatrique, le monde dans lequel nous vivons ne peut accepter certaines maltraitances. Sans aller jusque là, certains professionnels veulent aller plus loin.

" Uzétien et infirmier en psychiatrie, je me suis rendu compte de l'immense pouvoir du jardinage sur l'état de santé des patients accueillis. J'ai donc décidé, avec un collègue, de mettre en place un atelier de soins en faisant du jardinage. Après l'avoir lancé en juin de cette année nous avons eu des difficultés à nous structurer. En cause, les manques de moyens financiers, d'effectif et de temps. Nous avons donc décidé de lancer un financement participatif pour donner un coup de pouce au projet ", informe Jonathan qui vient de lancer une belle quête sur Ulule qui s'achèvera le 6 décembre prochain à 23h59.

Le nerf de la guerre a toujours été le même. Les dotations sont faibles, les enjeux forts et les budgets dans ce type de secteur ne sont pas à la hausse. Si des personnes ne mettent pas les pieds dans le plat, les malades peuvent le rester longtemps et leur état peut se dégrader, entraînant d'autres dépenses, d'autres problèmes.

Le jardin rêvé...

" Le financement va nous permettre l'achat de matériel de jardinage, de plantes, de plants et d'arbres mais aussi de matériel d'aménagement pour que le jardin soit accueillant. L'idée principale est un jardin dans le respect de l'environnement, de la biodiversité et des saisons. Le schéma de la permaculture nous apparaît particulièrement intéressant à suivre. Nous souhaitons dans un premier temps aménager le terrain en faisant des buttes et des carrés, en mélangeant des plantes aromatiques mais aussi des potagères. Nous aimerions planter plusieurs arbres fruitiers pour faire des zones d'ombres puis des arbres à fleurs pour attirer pollinisateurs et oiseaux. Nous aimerions mettre en place une serre pour abriter les pousses et les germes que nous auront produit après la première saison. Des nichoirs pour tous les différents types d'oiseaux et de chauve-souris seront installés. Nous pourrions même construire un hôtel à insectes. Enfin, nous aimerions placer une table et une toile de protection afin de pouvoir profiter tranquillement du jardin et se détendre ", poursuit l'infirmier qui est en poste depuis plus de deux ans et qui se dit passionné par la nature, le jardinage et son métier.

1 000 euros sont nécessaires à la réalisation du projet et près de 300 sont déjà récoltés... À vous de jouer ! En contrepartie les organisateurs du pot commun proposent, dès 10 euros de dons, de vous envoyer des graines issues de la culture des plants (bio) qui seront dans le jardin. La quantité et la diversité augmentera avec le montant du don. Contre 25 euros, vous aurez un nichoir à oiseaux fabriqué par les patients. Contre 50 euros, vous aurez droit à un hôtel à insectes toujours fabriqué par les patients et pour 100 euros la totale : nichoir à oiseaux, hôtel à insectes, graines et nichoir pour chauve-souris.

Les graines à échanger ?

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 37 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité