ActualitésSociété

NÎMES La Ligue contre le cancer expose ses plus beaux atouts artistiques

La vaste et magnifique galerie Jules Salles (Photo Anthony Maurin).

Dans le cadre de la lutte contre le cancer, de nombreux artistes (une quinzaine) locaux participent à une exposition qui a lieu jusqu'au 21 décembre à la galerie Jules Salles.

La Ligue contre le cancer a cent ans et elle compte bien les fêter dignement avec cette exposition caritative. Rendez-vous sur place, pour découvrir ce magnifique endroit de 10h à 18h.

Une quinzaine d'artistes locaux pour autant de coups de cœur assurés (Photo Anthony Maurin).

Pour simple rappel, né en 1814 dans une famille aisée de négociants en soierie, Jules Salles commence lui-même une carrière commerciale en 1835 en constituant une société avec son cousin. " J’ai toujours regretté, a-t-il écrit dans ses mémoires, ces trois années de ma vie, passées devant un bureau où je traçais plutôt des bonshommes que ces chiffres, car ma tendance vers les arts du dessin se manifestait de plus en plus. "

Commencent alors ses années de formation à l’École de dessin de Nîmes puis avec le peintre nîmois Numa Boucoiran, ainsi que dans l’atelier de Delaroche à Paris. Ses œuvres furent bientôt exposées à Nîmes où il sera vite reconnu. Il devient vite un voyageur effréné et les nombreux croquis qu’il ramène de ses séjours viennent illustrer les récits qu’il en fait à l’Académie, dont il sera membre de 1850 jusqu’à sa mort en 1900.

(Photo Anthony Maurin).

Rendons à César ou plutôt à Jules ce qui lui appartient puisqu'il expliquait, toujours dans ses mémoires les raisons qui l’ont amené à offrir cette galerie à sa ville natale. " La ville de Nîmes n’avait aucun local convenable soit pour recevoir les expositions de la Société des amis des arts soit pour donner des concerts et faire entendre des artistes de mérite qui traversaient notre cité, soit pour organiser des fêtes de charité, des conférences ou autre réunion. " C'est chose faite !

La galerie Jules Salles (Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité