A la unePolitique

SAINT-HILAIRE-DE-BRETHMAS Première visite du futur terrain de la prison

Photo d'illustration

Jeudi midi, quatre membres de l’Agence publique pour l’immobilier de la justice (APIJ) ont visité l’emplacement prévu pour la future prison d’Alès.

Ils sont venus, ils ont vu, et ça leur a plu ? On le saura dans quelques mois. Mais hier, quatre membres de l’APIJ, dont la directrice et un chef de projet, sont descendus de Paris pour découvrir le probable emplacement de la prison d’Alès, un terrain d’une centaine d’hectares situé sur la commune de Saint-Hilaire-de-Brethmas.

De nombreux acteurs qui ont bataillé pour que la prison revienne à Alès, et non à Nîmes, étaient présents comme le directeur général des services d’Alès Agglomération, Christophe Rivenq, ou la députée Annie Chapelier. Le sous-préfet, Jean Rampon, était lui accompagné par un représentant de la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM). Les maires des deux communes qui jouxtent la prison, Philippe Ribot (Saint-Privat-des-Vieux) et Jean-Michel Perret (Saint-Hilaire-de-Brethmas), étaient également de la partie.

Si les participants sont restés discrets sur cette visite, on sait que ce petit comité a fait une promenade à travers les champs pour juger du relief, évaluer les perspectives et éventuels accès. Même si rien n’a encore été décidé, il semblerait que le terrain présenté hier ait beaucoup de potentiel et que l’unanimité que fait cette prison auprès des personnalités présentes soit un véritable atout supplémentaire. À suivre…

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

3 réactions sur “SAINT-HILAIRE-DE-BRETHMAS Première visite du futur terrain de la prison”

  1. Questions non évoquées dans l’article :
    – Les habitants du secteur, ils en pensent quoi? Leur a t on demandé leur avis? Vite un RIC !
    – Ces terres ne sont elles pas des espaces naturels ou agricoles? Au vu de la photo: il n’y a pas le moindre doute .
    – Manque t il de jachère industrielle a réhabilité pour installer une prison?
    – Qui a proposé cette terre? Le gros propriétaire? Le maire de St HILAIRE ? Roustan?

    Encore un truc décidé dans le dos de la population pour se faire mousser. Il suffit de voir la cohue politicienne ridicule pour se mettre en avant. comme si la prison était la panacée aux problèmes du secteur alésien.
    Une prison moderne est malheureusement utile mais les citoyens auraient pu avoir leur mot à dire au moins sur son implantation.

    1. On apprend lors des vœux du maire qu’une réunion d’information aura lieu à propos du projet de prison, alors que la décision est déjà prise depuis des mois…….sans consultation préalable de la population. En matière de concertation , la municipalité innove , elle se fait à posteriori!

  2. devinette Edouarto devine qui a proposer le terrain ? incapable enfin quoi c’est le propriétaire vas voir sur le site du cadastre j’espère ne pas me tropmper

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité