Actualités

GILETS JAUNES Jean-Paul Fournier condamne les violences et dégradations dans Nîmes

Photo DR Ville de Nîmes
(Photo : Coralie Mollaret)

Depuis le début du mouvement, sensible aux positions des Nîmois en situation de précarité, le maire de Nîmes, Jean-Paul Fournier a multiplié les démarches pour faciliter leur expression et a déjà fait remonter leurs revendications au chef de l’État, Emmanuel Macron.

Pour autant, le premier édile de Nîmes fait le constat après la manifestation qui s’est déroulée à Nîmes samedi, où à "certains moments, elle a dégénéré en opérations de guérillas urbaines du fait de casseurs qui se sont joints aux Gilets Jaunes, avec la volonté d’en découdre face aux forces de l’ordre. Malgré les interventions de certains Gilets Jaunes, ces individus ont perpétré des actes de violence qui ont causé d’importants dégâts dans notre ville tant sur des biens publics (tags sur le palais de justice, incendie du centre des impôts, dégradations sur le Musée de la romanité et sur les arènes…) que sur des biens privés, notamment des établissements bancaires."

Et Jean-Paul Fournier de réprouver "fermement cette violence et souhaite que ces individus soient identifiés pour être condamnés. Ces provocations envers les forces de l’ordre ne sont pas l’essence du mouvement des Gilets Jaunes et je souhaiterais que ces derniers les condamnent en l’exprimant publiquement."

Enfin, le maire de Nîmes souhaite adresser ses remerciements aux forces de l’ordre (CRS, police nationale et municipale, gendarmerie, sapeurs-pompiers) qui, en coordination avec la préfecture du Gard, ont agi sur le terrain dans le respect et l’intérêt des biens et des personnes. "Mes pensées vont également vers les commerçants et professionnels qui ont, encore une fois, été perturbés dans leurs activités", termine-t-il.

Publicité
Publicité
Publicité

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Articles similaires

Un commentaire

  1. Merci Monsieur Fournier pour la hauteur de vos propos.

    Comme Objectif Gard, je pense que vous pourriez mentionner :
    – les Gilets Jaunes et Street Medics pacifiques qui ont été blessés, une quinquagénaire en particulier qui s’est pris un flashball perdu au dessus de l’oeil, un médecin touché à la jambe par une CRS,
    – les parents et enfants gazés devant les Arènes,
    – la poignée de casseurs poussée sur le Victor Hugo au lieu d’être orientés vers une zone de dispersion moins sensible.

    Oui nous devons déplorons la minorité violente, mais nous devons aussi condamner les erreurs policières. Et pour cause : les forces de l’ordre sont exténuées, abandonnées par le gouvernement qui est incapable d’imaginer depuis 2 mois une issue politique à cette crise.

    Je ne prends partie pour personne. Je souhaite simplement que l’information soit complète pour que l’on ne puisse pas reprocher aux journalistes et politiques de la censurer.

    Merci Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité