ActualitésPolitique

POLITIQUE EELV : Des vœux et un concours d’écriture

Une quarantaine de personnes assistait à l'informelle cérémonie (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Une quarantaine de personnes assistait à l'informelle cérémonie (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Loin des ambiances guindées et des discours ampoulés qui président d'ordinaire à ce genre de cérémonie, à l'instar de celui qui régnait à l'extérieur mercredi soir, c'est un vent de fraîcheur qui a soufflé à l'occasion des vœux du groupe nîmois d'Europe Écologie les Verts.

Versant politique, devant la quarantaine d'adhérents, de militants et de sympathisants (dont des communistes, un socialiste et des responsables associatifs) qui se pressait dans le petit local de la rue Émile-Jamais, les animateurs de Nîmécolo, Bruno Vasa en tête, ont fait dans le compendium et il ne s'est trouvé personne pour s'en plaindre.

C'est la militante Dominique Andrieu-Bonnet qui s'est lancée dans le traditionnel exercice de communication urbi et orbi pour souhaiter à l'aréopage "une année 2019 pleine de rebondissements" qui devra "infuser encore et toujours l'écologie partout où elle permet d’améliorer le vivre-ensemble".

Après avoir rappelé les échéances européennes, où Yannick Jandot officiera comme tête de liste, l’intervenante n'a pas manqué de citer les élections municipales pour lesquelles "tout reste à construire", souhaitant que "ce modèle appliqué à la ville puisse rassembler les énergies nîmoises et de l'agglomération autour de l'écologie, axe central et transversal."

À vos plumes !

Et puisque chez EELV, pour l'heure on ne fait pas - encore - comme chez les autres, c'est un concours d'écriture intitulé Anim'ta plume qui a été lancé pour faire émerger de nouvelles idées et initier une réflexion ouverte et globale sur la "Ville de demain". Sur le thème " 2030, tu redécouvres ta ville", les auteurs auront 25 000 signes pour dérouler le scénario d'une nouvelle qui devra évoquer pêle-mêle la mobilité, le bien-être, la solidarité, la santé, le lien social, la culture ou la résilience pour décrire la société de demain...

Bruno Vasa, le responsable du groupe local EELV (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Les auteurs des dix nouvelles sélectionnées par le jury se verront offrir un contrat d'édition chez Nombre 7 et quatre exemplaires de l'ouvrage. EELV mettra de son côté la main à la poche pour récompenser les trois premiers prix de 300, 200 et 100 euros.

En attendant novembre prochain et la remise des prix, les adhérents ont rendez-vous les 26 ou 27 janvier pour une nouvelle marche contre le réchauffement climatique puis le samedi 23 février prochain pour débattre sur le thème de "la Ville résiliente" avec Léa Vasa, adjointe au maire du Xe arrondissement de Paris, qui viendra apporter des exemple concrets des actions qui sont mises en place dans la capitale.

Philippe GAVILLET de PENEY 

Contact groupe local de Nîmes Nime'écolo. 31, rue Émile Jamais. Nîmes. Tél : 06 32 99 19 76. nimecolo@eelv.fr 

Info concours : https://animtaplum.wixsite.com/leconcours ou https://www.facebook.com/animta.plume. 

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité