ActualitésEconomiePolitiqueSociété

NÎMES Restauration et pôle routier : la Région investit dans les lycées

Kamel Chibli, vice-président délégué à l'Éducation de la région Occitanie, était à Nîmes ce mardi pour deux inaugurations.

Kamel Chibli à la cantine du lycée Hemingway (photo Norman Jardin / Objectif Gard)

Kamel Chibli, vice-président délégué à l'Éducation de la Région, est venu à Nîmes pour inaugurer la cantine du lycée Hemingway et le pôle routier de Jules Raimu. 

C’est au lycée Hemingway (anciennement lycée Camargue) que Kamel Chibli a débuté sa visite nîmoise. En fin de matinée, le vice-président délégué à l’Éducation, la Jeunesse et aux Sports de la région Occitanie a inauguré la nouvelle demi-pension de l’établissement. Avant cela, Jean-Claude Narcy, le proviseur, a révélé le nouveau challenge qui se présentait au cuisinier du lycée : « Récupérer les élèves qui ont quitté la cantine, pour se diriger vers les fast-foods des alentours ». Kamel Chibli a, à son tour, pris la parole et à ce sujet il a déclaré : « Il faut favoriser l’utilisation des produits locaux dans nos assiettes » avant de rajouter « nos emplettes sont nos emplois ».

La nouvelle cantine de lycée Hemingway (photo Norman Jardin / Objectif Gard)

La nouvelle demi-pension possède une capacité de 380 couverts et elle peut servir 500 plats par jour. Après avoir dévoilé la plaque inaugurale, l'élu a visité la cantine et il s’est enthousiasmé devant la luminosité des locaux. C’est alors dans la cantine que le vice-président à l’Éducation a déjeuné, avant de poursuivre sa journée nîmoise.

Le pôle routier à Jules Raimu

Kamel Chibli devant les élèves du lycée professionnel de Jules Raimu (photo Corentin Corger)

Un an et demi après son ouverture, le pôle routier du lycée professionnel Jules Raimu a été inauguré. Pour un coût total avoisinant les 1,5 M€, cet outil permet aux 72 élèves du bac pro CTRM (Conducteur transport routier marchandises) d'apprendre le métier de conducteur poids lourds. Dans l'établissement, une partie est dédiée uniquement à cette filière qui compte trois salles de classe, un hangar, un quai de déchargement, un espace de manœuvre et qui attire des jeunes de toute la région.

Un bac qui permet à ces élèves de passer leur permis et d'obtenir un diplôme dans un secteur qui embauche : "Dans le transport il y a un besoin de main d'oeuvre. C'est important de mettre l'argent là où il est utile", a commenté Kamel Chibli devant une assemblée composée d'étudiants, de parents et de professeurs. Le délégué à l'éducation a également rappelé l'investissement réalisé par la Région pour les lycées gardois sur la période 2016-2021 : "100 M€ engagés avec notamment la construction du lycée de Sommières."

Le Dasen, Laurent Noé, et Kamel Chibli en train d'évoquer le futur T2 (photo Corentin Corger)

Le représentant de la Région en a profité pour visiter l'établissement, largement rénové en 2013. L'occasion pour Fabrice Barthélémy, proviseur de Jules Raimu, d'évoquer le futur passage du T2 sur le Boulevard Pasteur Marc Boegner qui longe l'arrière du lycée. "Un chemin communal trace déjà l'accès pour les étudiants", commente t-il. Il ne reste plus qu'à fixer un arrêt pour les lycéens ? "Une réunion est prévue avec Nîmes métropole", a répondu Laurent Noé, directeur académique des services de l'Éducation nationale du Gard. À n'en pas douter, entre la Région et l'Agglo, les étudiants sont gâtés.

Norman Jardin et Corentin Corger

 

Etiquette

1 commentaire sur “NÎMES Restauration et pôle routier : la Région investit dans les lycées”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité