ActualitésSociété

NÎMES Orgue à midi : In memoriam et volupté

Le samedi 16 février prochain, entre 12h et 12h30, rendez-vous à la cathédrale de Nîmes.

Bernard Broudet à l'orgue

Samedi 16 février ce sont Bernard Broudet à l'orgue et Rémi Gibert au cor qui vous garantiront un moment de délicatesse, un appel à la sérénité.

Ils vont vous interpréter le concerto pour cor n°3 en mi bémol majeur KV 447 de Mozart. Une fois exécuté ce prélude, Bernard Broudet, seul à l'orgue, interprétera le " In memoriam " de Léonce de Saint-Martin, qui fut l'organiste de Notre-Dame de Paris de 1937 à 1954 entre Louis Vierne et Pierre Cochereau, autant dire une référence qui se fera entendre depuis Nîmes.

Bernard Broudet, né dans la cité des Antonin, a commencé la musique à l’âge de huit ans, en jouant du piano. Après un passage par l’accordéon, il entre au Conservatoire de Nîmes à 13 ans pour y apprendre jusqu’à ses 18 ans. Il y obtient une médaille vermeille en piano et un 1er prix de musique de chambre.

Par la suite, il entre au CNSM de Paris où il découvre l’orgue, instrument pour lequel il nourrit une vive passion. Ses modèles sont Vladimir Horowitz pour le piano et Pierre Cochereau pour l’orgue. Ses compositeurs préférés sont Wagner, de Falla et toute la musique espagnole dont le flamenco. L’époque romantique a sa préférence. En 1996, avant d'intégrer la Musique militaire de Marseille, il est nommé titulaire des grandes orgues Cavaillé-Coll de l’église Saint-Baudile de Nîmes. Aujourd’hui, il est professeur de piano et d’orgue et donne des concerts avec ces deux instruments dans tout le Sud de la France ainsi qu'en Suisse.

Rémi Gibert est quant à lui né à Arles le 26 avril 1996. Passionné par la musique depuis sa tendre enfance, il joue de nombreux instruments. Piano, orgue, accordéon, violon, violoncelle, trompette, cor. Aujourd'hui, c'est au cor qu'il va se produire. Il étudie actuellement cet instrument au Conservatoire de Nîmes.

Rémi Gibert avec son cor

Organisation : Association des Amis des Orgues de la Cathédrale de Nîmes. Entrée libre, participation aux frais.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité