Culture

VILLENEUVE-LEZ-AVIGNON L’abbaye Saint-André ouvre sa saison culturelle avec des cyanotypes botaniques et oniriques

Les cyanotypes de Gabrielle de Lassus Saint-Geniès sont à découvrir jusqu'au 28 avril à l'abbaye Saint-André de Villeneuve (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Aussi, voire surtout, connue pour ses jardins, l’Abbaye Saint-André de Villeneuve démarre un nouveau cycle d’expositions temporaires. Un cycle « placé sous le signe des jardins », selon les mots de la propriétaire des lieux Marie Viennet.

Une saison en écho des travaux de réaménagement des jardins qui vont démarrer, et qui s’ouvre avec l’exposition « Herbier d’azur », de l’artiste, poétesse, passionnée de botanique et d’histoire de l’art Gabrielle de Lassus Saint-Geniès. Une exposition qui fait la part belle aux cyanotypes, issus d’une ancienne technique photographique.

Une technique qu’elle commence à travailler après avoir écrit deux livres : un recueil de quatrains puis L’Anglaise d’Azur, un roman historique sur Anna Atkins (1799 - 1871), une des pionnières de la photographie qui réalisera plus de mille cyanotypes. Des cyanotypes réalisés toujours avec la même technique : l’imprégnation d’un papier avec deux composés photosensibles, le ferricyanure de potassium et le nitrate d’ammonium ferrique, qui vont, une fois le papier sur lequel on a disposé l’objet à reproduire mis au soleil, se transformer en un tirage blanc sur fond bleu.

Les cyanotypes de Gabrielle de Lassus Saint-Geniès sont à découvrir jusqu'au 28 avril à l'abbaye Saint-André de Villeneuve (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Avec ce procédé, Gabrielle de Lassus Saint-Geniès créé un univers où la botanique se taille la part du lion, notamment les plantes des champs, celles des bords des routes, « auxquelles ont ne fait pas attention », revendique-t-elle. Débarrassées de leurs couleurs, les plantes dévoilent leurs formes, « on retrouve la densité de leur silhouette », affirme l’artiste. Une série autour des plumes et une autre sur le thème de la dentelle sont également exposées à l’abbaye. Le bleu profond des cyanotypes vient quant à lui donner une touche onirique à ces oeuvres.

L’exposition « Herbier d’Azur », à découvrir jusqu’au 28 avril à l’Abbaye Saint-André, à Villeneuve. Tarif : 7 euros, entrée comprise dans le bille d’entrée des jardins.

Thierry ALLARD
thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité