A la uneActualitésSociété

NÎMES Mobilisation générale contre l’inaction climatique

Des centaines de personnes rassemblées pour le climat sur l'esplanade Charles de Gaulle à Nîmes (photo Corentin Corger)

Après les jeunes hier, ceux sont les citoyens de tous âge qui étaient appelés à se mobiliser partout dans le monde, ce samedi. Près de 170 rassemblements organisés en France, dont un à Nîmes où entre 500 et 800 personnes se sont retrouvées. 

À Nîmes, ceux sont les collectifs "Citoyens pour le climat" et "Nîmes en transition", qui étaient à l'initiative de cet appel. Vers 15h, les citoyens ont convergé vers la place nîmoise. On estime l'affluence entre 500 et 800 personnes, les organisateurs tablent même sur un millier. Une volonté de faire état de l'urgence climatique, "60% du vivant a disparu en 50 ans. On veut que la terre garde un caractère habitable et bientôt ce ne sera plus le cas. Nos enfants qui ont dix ans vivront cette catastrophe", alerte Jérémie Serra de "Citoyens pour le climat".

Les organisateurs ont représenté un iceberg (photo Corentin Corger)

Ce dernier a expliqué à l'assistance le recours porté, contre l'État pour inaction face au changement climatique, par quatre ONG (organisations non gouvernementales) : Notre Affaire à Tous, la Fondation pour la Nature et l’Homme, Greenpeace France et Oxfam France. Intitulé L’Affaire du siècle, ce recours a recueilli plus de 2,1 millions de signatures. Un rassemblement pour interpeller les pouvoirs publics et montrer que les citoyens sont prêts à accepter des changements pour sauver l’essentiel. Les Nîmois présents ont pu rencontrer des associations qui œuvrent au quotidien dans la transition écologique.

À droite, M. Carnaval accusé de tous les maux de la planète (photo Corentin Corger)

Après différentes prises de parole, les collectifs avaient organisé le procès de M. Carnaval. Un mannequin censé représenter l'inaction des gouvernements contre le réchauffement climatique. Après que chaque association ait pris la parole pour dénoncer tous les crimes commis contre la planète, le procureur général a requis la sanction : "six ans à manger des salades transgéniques Monsanto" ou encore "vivre dans un camp de nudiste végan". Le juge a évité qu'il soit brûlé.

Quand on vous dit mobilisation générale ! (photo Corentin Corger)

Après cette mise en scène, pour marquer le coup, à 16h, les citoyens sont restés immobilisés. Un signe de protestation pour montrer au gouvernement qu'il ne bouge pas devant les changements climatiques.

Après avoir observé ce qu'il se passait, les Gilets jaunes ont fait leur tour habituel (photo Corentin Corger)

À noter également la présence proche, devant les arènes, d'une soixantaine de Gilets jaunes qui s'est approchée de la manifestation pour le climat. Le cortège a ensuite réalisé son tour habituel de centre-ville. Des Gilets jaunes qui se retrouvent à 17h à Dions, pour accueillir le député France Insoumise François Ruffin, qui vient présenter son film "J'veux du soleil !".

Corentin Corger

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité