ActualitésSociété

GARD Vigilance totale et citoyenne pour le moustique tigre

Moustique tigre ou pas, les nuisances causés par ces insectes sont importantes et croissent chaque année un peu plus (Photo DR)
Le principal suspect ici en photo : le moustique tigre

À quelques jours du lancement du plan anti-dissémination d’arboviroses par la direction générale de la santé, vigilance-moustiques, premier site d’information actualisée sur les moustiques en France, publie sa carte 2019 du moustique tigre.

Le Gard est déclaré officiellement implanté et actif quand on parle de moustique tigre. Chez nous, les conditions sont dites favorables à la multiplication de ces irritantes bestioles. Après un hiver relativement doux et des vagues de chaleur précoces, dès février, la saison des moustiques a déjà débuté depuis quelques semaines, bien avant la date officielle du 1er mai et le lancement du plan anti-dissémination d’arboviroses.

Face à l’augmentation du nombre de départements français concernés par le moustique tigre et au manque de connaissances des habitants sur les risques sanitaires qu’il représente, vigilance-moustiques tient à rappeler la nécessité d’informer la population et de l’inciter à participer à la vigilance citoyenne en signalant toute prolifération inhabituelle de moustiques sur www.vigilance-moustiques.com.

La météo des moustiques

Le site vigilance-moustiques s’adresse aux professionnels et aux particuliers qui souhaitent s’informer sur la présence des moustiques et connaître les risques liés aux piqûres. Sur l’année 2018, il a reçu plus de 336 000 visites, preuve de la prise de conscience de la population de la colonisation du territoire par le moustique tigre.

Premier site d’information actualisée sur les moustiques en France, vigilance-moustique a développé un modèle prédictif de météo des moustiques, qui s’appuie sur la combinaison de trois outils, une fois la saison des pluies printanières démarrée. Déclaration de cas, température enregistrée et indication des pharmacies " sentinelles " sont autant de points d'appuis pour éviter les problèmes.

43 % des habitants ne savent pas les reconnaître

En 2018, suite à son appel à participer à la vigilance citoyenne, vigilance-moustiques a vu le nombre de déclarations de cas sur son site fortement augmenter avec plus de 1 300 déclarations dont 1 013 concernaient le moustique tigre. 76 de ces déclarations ont par ailleurs été faites dans les 9 nouveaux départements en vigilance rouge en 2019. Cette vigilance citoyenne joue donc un rôle majeur dans la détection de l’espèce moustique tigre.

Seulement 4% des Français connaissent toutes les maladies qu’il peut transmettre. Si le Chikungunya est pointé à 82 %, la dengue à 65 % et le Zika à seulement 54 %, près d’un français sur deux estime, à tort, qu’une piqûre de moustique tigre peut constituer un vecteur de transmission du paludisme. 43% des habitants des départements en vigilance rouge ne savent pas reconnaître un moustique tigre ! 35% ne savent même pas qu’il est présent dans leur département même si ce chiffre varie selon que le moustique est implanté depuis plus ou moins longtemps dans la région.

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 37 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité