ActualitésSociété

GARD RHODANIEN Un dispositif pour aider les jeunes des quartiers à réaliser leurs projets

La convention a été signée mardi après-midi (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La convention s’appelle « Vis ton rêve » et elle a été signée ce mardi après-midi à Bagnols. Impulsée par EDF, en partenariat avec l’Agglo du Gard rhodanien, les villes de Bagnols et de Pont-Saint-Esprit et les associations Riposte et Le Cercle vers, elle s’adresse aux jeunes porteurs de projets de 18 à 30 ans domiciliés dans les quartiers politique de la ville (*) de Bagnols et Pont.

Le principe est simple : le dispositif va accompagner les jeunes porteurs de projets dans les domaines culturel, sportif ou des loisirs. « Plutôt que de leur apporter du poisson, on veut leur apprendre à pêcher », explique la directrice du programme Énergies du Gard pour EDF, Virginie Monnier-Mangue. « Nous allons leur donner les outils et nous serons en appui pour leur faciliter les contacts. Le but est d’aider la personne à se transformer et à mener des projets », poursuit-elle.

« Il est important de permettre à des jeunes en difficultés de reprendre confiance en eux, de voir que leurs projets sont réalisables si on les accompagne », abonde le premier-adjoint au maire de Bagnols, Denis Rieu, qui voit dans ce dispositif une première marche vers d’autres projets pour les jeunes participants. Un aspect aussi souligné par Alexandra Jouhanneaud, présidente de l’association Le Cercle vers, et Bernard Gabbaï, son homologue de Riposte, alors que les deux associations sont chargées d’encadrer le dispositif. Le tout dans des quartiers prioritaires, « qui sont compliqués, mais où il nous faut faire renaître l’espoir », ajoute la maire de Pont, Claire Lapeyronie.

Des retombées économiques pour le Gard

Il ne s’agit pas d’un concours, mais bien d’un soutien. Et pour EDF, c’est un projet de responsabilité sociale de l’entreprise. « EDF est un acteur du territoire qui oeuvre aussi pour le territoire », souligne le président de l’Agglo du Gard rhodanien, Jean-Christian Rey. Pour EDF, il s’agit, outre d’investir le pan social, d’acter le fait qu’elle est aussi, via la centrale du Tricastin voisine bien que drômoise, un acteur qui compte côté Gard.

« Nous avons élargi notre zone de 10 à 20 kilomètres autour du site, mais nous affichons notre volonté de regarder au-delà, notamment dans le Gard, qui était jusqu’ici un parent pauvre des retombées économiques », note le responsable des relations avec le territoire chez EDF, Denis Brunel. Ainsi, cette action symbolique sera suivie de contrats pour les entreprises du Gard rhodanien. « Nous démarrons en juin la visite décennale de notre premier réacteur. Il y a des travaux jusqu’en 2028. Nous souhaitons que les retombées puissent aussi bénéficier au Gard rhodanien », poursuit Denis Brunel. D’ici là, l’objectif est d’arriver à cinq dossiers accompagnés. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 26 mai. Contact : association Riposte au 04 66 89 65 98.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

* Les Escanaux, la Coronelle, la Citadelle et Vigan-Braquet pour Bagnols et le centre ancien pour Pont-Saint-Esprit.

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité