Actualités

NÎMES L’université forme ses étudiants en droit à la justice prédictive

Le site Vauban de l'université de Nîmes (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif gard)
Le site Vauban de l'université de Nîmes (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Prédire la décision qui sera rendue par un magistrat pour un cas donné grâce à des outils s’appuyant sur l’intelligence artificielle : c’est tout l’enjeu de la justice prédictive à laquelle l’université de Nîmes forme ses étudiants depuis 2015.

Dans le cadre du projet de recherche Junom, financé par le ministère de la Justice et la Région Occitanie, le laboratoire Chrome cherche à développer une intelligence artificielle capable, selon le principe du « machine learning », de reconnaître les concepts juridiques dans une décision pour la lire, l’analyser et la classer.

Encadrés par des enseignants-chercheurs, des étudiants en licence de droit et master de droit privé analysent des arrêts de cours d’appel (plus de 4 500 à ce jour) pour établir une nomenclature des décisions de justice. Ce travail doit permettre à deux doctorants en informatique de l’École doctorale 583 « Risques et Société » de développer un prototype de modèle prédictif.

Un nouveau diplôme universitaire

Depuis le début du mois de mai, trois étudiants en Master 2 « Enseignement clinique du droit des affaires » de l’université de Nîmes suivent à Paris le cycle de formation du nouveau diplôme d’université « Justice prédictive et Legal Tech » ouvert en 2019. En parallèle de leur stage de fin d’études, ils bénéficient d’interventions d’universitaires et professionnels du droit sur les enjeux théoriques et pratiques de la justice prédictive : les techniques de machine learning en droit, l’open data et le big data des données judiciaires, la robotisation des contrats, les outils prédictifs appliqués au droit, les impacts éthiques et économiques sur le service public de la justice, les évolutions du monde de l’assurance, et la protection des biens numériques...

L’université de Nîmes compte environ 750 étudiants en droit répartis en licence générale, licences professionnelles « Agents de recherche privées » et « Notariat » et master « Enseignement clinique du droit des affaires » et « Droit public des affaires locales ».

 

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité