A la uneActualités

BEAUCAIRE Des projets pour la communauté de communes

Maisons, médicales, aires de covoiturage, véloroute... Des projets sont à l'ordre du jour (photo Franck Chevallier / Objectif Gard)

Le bureau délibératif de la Communauté de communes Beaucaire terre d'Argence (CCBTA) s'est réuni lundi 17 juin pour voter les points examinés lors de la séance du 27 mai dernier. Au programme, entre autres, les maisons médicales de Bellegarde et Beaucaire, des aires de covoiturage et même une véloroute.

Pour la maison médicale de Beaucaire, une forte augmentation des coûts est à prévoir. Les travaux, dans l'ancien sémaphore qui est situé route de Saint-Gilles, sont plus lourds et compliqués que prévu au départ. L'idée initiale était de concevoir 10 cabinets médicaux (infirmiers, dentiste, sage-femme, médecin généraliste...) et des espaces communs sur la base de la structure existante soit sur 2,5 niveaux.

Mais, afin de pouvoir accueillir le plus grand nombre de professionnels possible et de permettre une réserve pour des médecins généralistes afin de répondre à la problématique de désertification médicale, le projet s'est agrandi. Aujourd'hui, il se déploie sur 3 niveaux avec 74 m2 complémentaires. Ce qui augmente près de 57 000 € le montant global du projet. Une somme importante - 70 % d'augmentation - qui a été votée par le bureau. Les modifications étaient imprévisibles et la relance d’un marché serait impossible eu égard aux prestations déjà réalisées dans le cadre du marché public initial par le maître d’œuvre. L'ouverture de la maison médicale est prévue, pour la fin de l'année 2020.

Une maison médicale en 2020

À Bellegarde, une maison de ce type est aussi en construction. Son ouverture est prévue au premier trimestre 2020, ce projet initié au départ sur un niveau et 8 cabinets médicaux est passé sur deux niveaux et 10 cabinets (+ 28,31 % de surface utile). Au final, l'augmentation est de 19 100 €, soit prés de 30 %.

Toutefois, la CCBTA va, dans le cadre de l’appel à projets « Bâtiments NoWatt en Occitanie Pyrénées Méditerranées » et de son plan climat, réaliser un immeuble qui devra être exemplaire en matière de consommation énergétique et d’émission de gaz. La CCBTA précise qu'elle va demander des subventions spécifiques pour ce bâtiment NoWatt.

A Bellegarde les travaux à la maison médicale vont bientôt débuter (photo Franck Chevallier / Objectif Gard)

À Fourques comme à Bellegarde, dans le cadre du plan climat air énergie territorial et dans le cadre du contrat territorial, des aires de co-voiturage sont en projets. Ainsi, la CCBTA a-t-elle lancé une consultation (procédure adaptée) concernant un marché public de travaux.

À Bellegarde l’implantation de ce parking est prévue au niveau du cimetière. Il se situe à l’entrée nord de la ville, sur la route départementale RD6113 qui mène en direction de Nîmes et en direction d’Arles. Les accès à la route départementale RD38 sont à proximité immédiate ce qui permet de rejoindre aussi les directions de Beaucaire et Saint-Gilles aisément. Il est aussi proche d’un giratoire ce qui facilite les accès et la mise en sécurité des usagers.

Des aires de covoiturage en projet

Le coût du projet a été estimé à 77 340 € HT. Le président propose de déposer un dossier de subventions auprès des partenaires État et Région pour un soutien le plus important possible. La Région attend actuellement le vote de la loi Mobilité, mais des subventions seront peut être possible l'an prochain.

À Fourques, l’implantation de l'aire de covoiturage est prévue au niveau du terrain situé le long de la RD 6113 proche du rond-point de la Farandole. La future aire se situe à l’entrée sud de Fourques, sur la route départementale RD 6113 qui mène au nord en direction de Bellegarde et Beaucaire et au sud en direction des Saintes-Maries-de-la-Mer. De plus, les accès à l’autoroute A 54 sont à proximité immédiate ce qui permet de rejoindre aussi les directions de Marseille et Nîmes. Le coût du projet a été estimé à 67 000 € HT.

Une véloroute pour Bellegarde à Beaucaire

Le dernier point important abordé a été la création d'une véloroute. Comme l'a expliqué le président Juan Martinez, il a demandé au département de pouvoir prendre la délégation la maîtrise d'ouvrage de ce projet pour la CCBTA dans l'objectif d'aller plus rapidement. Il s'agit du chemin de halage le long du canal du Rhône à Sète, entre Beaucaire et Bellegarde qui devrait se voir réhabiliter pour la promenade des piétons et des vélos.

Une proposition acceptée par le département, le CCBTA va désormais poursuivre en demandant des subventions à la Région et à l'État qui sont tous les deux susceptibles de financer ce type de projet. Au final Juan Martinez espère que la CCBTA puisse n'avoir que 30 % de financements à fournir, le coût total estimé étant de 1,9 million d'euros.

Franck Chevallier

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité