Actualités

BEAUCAIRE Les Estivales se déclinent en anglais, espagnol, allemand

Tirés à 5 000 exemplaires, les opuscules sont en cours de distribution (photo Franck Chevallier / Objectif Gard)

Pour la première fois le magazine « les Estivales de Beaucaire » se décline dans trois langues étrangères. Concrètement, des livrets donnent un condensé de toutes les manifestations de juillet, août et septembre.

« Nous souhaitons vraiment aller chercher les touristes étrangers en leur montrant tout ce qui est organisé à Beaucaire. Les touristes viennent pour les vieilles pierres. Nous voulons les retenir par nos manifestations », explique Julien Sanchez, le maire.

Les livrets situent Beaucaire dans la région, présentent succinctement la ville, les traditions taurines (course, abrivado, encierro) et présentent un "best of" des Estivales du 5 juillet au 8 septembre.

Dès à présent les mini-magazines des Estivales 2019 sont confiés à des jeunes vacataires qui ont pour mission de les distribuer. Il y en a 5 000 dans chaque langue, dans tous les offices du tourisme, campings et même les parcs d'attractions dans un rayon de 100 km autour de Beaucaire.

"Aller chercher les touristes étrangers"

« Les touristes qui sont en bord de mer peuvent être demandeurs de sorties dans l'arrière-pays. En plus nous avons aussi beaucoup de vélo-touristes avec la ViaRhona. Tous ces touristes sont nos cibles d'aujourd'hui », précise Max Soulier, adjoint en charge du développement touristique, des ports et de la base nautique.

Parallèlement, la Ville souhaite aussi agrandir l'offre hôtelière afin de pouvoir offrir la possibilité aux touristes étrangers de rester sur place. Elle mise aussi sur le développement du trafic SNCF en gare de Beaucaire en décembre prochain avec l’ouverture de la nouvelle gare de Manduel-Redessan.

« Les touristes étrangers peuvent aussi être intéressés par les Rencontres équestres (12 au 14 juillet) qui sont souvent mal connues et pourtant d'une excellente qualité. Avec des centaines de chevaux de très haut niveau. Il y a deux ans des juments championnes de France ici, ont ensuite été championnes du monde ! », rappelle Mireille Fougasse, adjointe en charge de la culture, les beaux-arts, expositions, musées, conservatoire.

Franck Chevallier

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité