A la uneActualités

UN ÉTÉ AU CAMPING Les campeurs sont aussi des éco-vacanciers

Gérard Saba et Anaïs Cabello ont présenté leur jeu environnemental aux campeurs. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Pendant tout l’été, Objectif Gard propose à ses lecteurs de découvrir le quotidien d’un camping : des équipes qui y travaillent sans compter leurs heures aux vacanciers qui ne les voient pas passer. Mais cette saison au camping est surtout l’occasion de parler d’amitié, de convivialité, de soirées, bref de tout ce qui fait un bon été ! Ce quatrième volet est l’occasion de prouver qu’il est possible de concilier vacances et respect de l’environnement.   

Le camping La Croix Clémentine - ceux qui lisent attentivement cette série de l’été le savent déjà - est situé à Cendras, au cœur de la vallée du Galeizon, dans les Cévennes. C’est un site splendide, très arboré, qui est hélas pollué par quelques incivilités. « Le principal problème pointé par les riverains, ce sont les déchets », témoignent unanimement Gérard Saba, médiateur environnement habitat et cadre de vie et Anaïs Cabello, stagiaire au syndicat de la vallée cévenole.

Ces deux membres du Service d’Entraide Protestant (SEP) sont donc venus au camping La Croix Clémentine dans le but de sensibiliser les vacanciers au respect de l’environnement. « Mais on n’est pas là pour être moralisateurs », prévient d’emblée Anaïs Cabello, « on voudrait seulement que les gens prennent conscience qu’on est dans un cadre exceptionnel et qu’il faut le préserver ». Il y a manifestement un réel travail à réaliser auprès de la population : 8 tonnes de déchets sont ramassées chaque année dans la vallée du Galeizon !

Pour sensibiliser les campeurs, Gérard et Anaïs ont proposé un jeu ludique à base de « déchets ramassés ce matin même », précise Gérard Saba. Il s’agit de relier les déchets à des dates : ainsi on apprend qu’il faudra 4 000 ans pour qu’une simple bouteille de bière se dégrade naturellement, 1 000 pour un morceau de polystyrène, 100 ans pour un briquet et 6 mois pour une peau de banane. « Ce que l’on veut aussi montrer, c’est qu’il y a aussi une autre façon de consommer que la logique imposée par les grandes surfaces ou le marketing », explique Anaïs qui propose par exemple de remplacer les cotons-tiges traditionnels par un oriculi (un cure-oreille) qui dure des mois voire des années. Une suggestion qui tombe à pic puisque les campeurs avaient justement leurs oreilles grandes ouvertes.

Tony Duret

Camping 4* La Croix Clémentine – 30 480 Cendras. Tel : 04 66 86 52 69 ou www.clementine.fr

1er numéro du lundi 8 juillet à relire ici : présentation du camping La Croix Clémentine

2ème numéro du lundi 15 juillet à relire ici : bienvenue dans l’univers des campeurs

3ème numéro du lundi 22 juillet à relire ici : la fête nationale belge enflamme les campeurs !

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité