ActualitésSociété

NÎMES Dernière répétition avant la générale !

Les Nuits de Nemaus auront lieu les 8, 9, 12 et 13 août prochains dans les arènes de Nîmes.

Sur la piste des arènes, les bénévoles se mettent en place (Photo Anthony Maurin).

Les Nuits de Nemaus, en plus d’être un spectacle vivant grandeur nature incarnant la ville de Nîmes, c’est une aventure humaine.

Près de deux-cents bénévoles, des comédiens et cascadeurs professionnels et une équipe technique au sens large tout aussi efficace que souveraine dans ses domaines. Après les essayages, place à la répétition. Encore une, au début sans les costumes mais in situ, à savoir sur la piste de l’amphithéâtre romain. Les premières scènes avaient été travaillées la veille. Mardi soir, les équipes des Nuits de Nemaus ont travaillé le final, l’introduction mais aussi les joutes sous François Ier.

Avant la répétition, petit repas partagé (Photo Anthony Maurin).

Rendez-vous était pris à 18h30 pour un repas partagé entre bénévoles derrière la palissade et sur le parvis des arènes. C’est le moment de nouer des liens, de préparer quelques automatismes qui seront primordiaux lors des spectacles. Il y en aura quatre mais pour que la qualité soit au rendez-vous, il ne fallait pas moins de répétitions. D’ailleurs, la générale aura lieu ce mercredi soir devant la presse…

Tout n’est pas prêt mais les choses avancent doucement. Les approximations sont moins visibles et le spectacle file petit à petit sur le bon chemin. Hier soir, les bénévoles ont été relâchés à minuit mais plusieurs séquences qui devaient être travaillées ne l’ont pas été.

Si les bénévoles donnent le maximum de leurs capacités, la fatigue se fait sentir, surtout quand l’heure tourne et que l’attente entre les scènes se fait longuette. Ceux qui connaissent les Grands jeux romains pour y avoir participé le savent bien mais peu sont présents pour les Nuits de Nemaus, notamment chez les bénévoles.

Cocagne...! (Photo Anthony Maurin).

Comme toujours et il ne faut pas en douter, l’humain sera au niveau quand il le faudra. Entre l’adrénaline et l’envie de bien faire, le spectacle promet d’offrir une véritable surprise à son public. Un public qui répond d’ailleurs très bien à la billetterie ces derniers jours. On parle, pour une première et là aussi c’est une bonne nouvelle, de plus de 15 000 places déjà vendues.

Pour les bénévoles, la doctrine d’hier était du genre « venez comme vous êtes pour répéter » mais le jour j, les costumes viendront défier les lois de l’histoire. Le jour J approche à grands pas, le public curieux s’en rendra compte. Ils rappelleront chacune des étapes importantes de la cité volque puis romaine, médiévale puis industrielle que fut Nîmes au cours du temps.

La photo ne rend pas hommage à la mise en lumière... Le mapping, que l'on ne voit pas sur cette image, est d'excellente qualité (Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité