A la uneActualitésSociété

NÎMES Trop chère l’entrée aux Nuits de Nemaus ?

Le spectacle nocturne connaît un certain succès. À vous de comprendre pourquoi il faut débourser de 5 à 38 euros.

Avant les répétitions et les représentations, Culturespaces offre un petit repas partagé aux 330 participants (Photo Anthony Maurin).

Les Nuits de Nemaus sont déjà incluses dans le paysage culturel local du mois d'août même si ce spectacle n'en est qu'à son coup d'essai. Un coup qui a un coût. Christophe Beth, directeur des trois sites antiques gérés à Nîmes par Culturespaces, l’explique simplement.

Pourquoi penser que les Nuits de Nemaus est un spectacle onéreux pour le spectateur quand on sait les frais qu'une telle organisation peut engendrer ? Oui, il faut dépenser un maximum de 38 euros (mais vous pouvez y assister pour 15 euros par adulte et cinq euros par enfant). Mais, 38 euros aujourd'hui, pour un spectacle vivant, c'est quoi ?

"Nous avons 330 repas sur place chaque soir. Je ne compte pas certains prestataires techniques, les agents d'accueil, la sécurité, la Croix-Rouge, les pompiers... Tout cela a un coût et le budget des Nuits de Nemaus est de 700 000 euros. En effet, seulement sur nos fonds propres. Nous avons 25 cavaliers, une dizaine de cascadeurs, une équipe technique de 30 personnes.... Toutes ces personnes sont des professionnels ! Nous ajustons nos tarifs à l'investissement réalisé tout en ayant la volonté de rester très attractif, surtout au début", note Christophe Beth.

Des frais non négligeables

À tout cela s'ajoutent d'autres frais. La technologie fait son apparition dans l'amphithéâtre bimillénaire et, là aussi, elle a un coût. "Nous louons six vidéoprojecteurs de 20 000 lumens, 60 spots lumineux, plus de 600 costumes, il y a des artifices et du son... En plus de cela, nous hébergeons une cinquantaine de personnes quand d'autres sont aussi nourris matin midi et soir. Les arènes sont une très belle salle, mais elles ont de nombreuses contraintes. En réalité et pour chaque représentation, les 3 000 premières places payent les frais d'ouverture pour un spectacle."

Le grand dressing des Nuits de Nemaus, au pied des arènes plus de 600 costumes (Photo Anthony Maurin).

Revenons au show nîmois. L'accueil du public lors des deux premières représentations qui ont eu lieu en fin de semaine dernière a été à la hauteur des espérances. "Je suis plus que content, je suis ravi, dépassé même par l'investissement que mettent les bénévoles depuis le mois de juin ! Pendant une semaine complète ils sont venus tous les jours à 19h et repartis tous les soirs au moins à minuit... Jeudi, pour la première, c'était magnifique et le résultat de cet investissement humain était au rendez-vous."

Objectif 30 000 !

En effet, le bénévoles ont répondu présent mais le public aussi. "Environ 15 000 personnes sont déjà venues lors des deux premières soirées. C'est très positif et les deux standing ovations sont là pour le prouver. On espère que le succès va perdurer ce lundi et mardi pour les deux dernières dates car le travail fourni par les Nemausiens est tel que nous espérons atteindre les 30 000 spectateurs."

Quand les arènes se transforment véritablement en océan (Photo Corentin Corger).

Alors il y a toujours les mécontents, celles et ceux qui critiquent pour critiquer. Il faut les entendre mais il faut aussi qu'ils comprennent que ce n'est que le début d'une histoire. "J'imaginais un spectacle magnifique mais tout est encore perfectible ! On peut améliorer le mapping, les tableaux, les cascades... On a plein d'idées pour développer ce projet, notamment si on y inclus des décors flottants qui bougeraient avec le mapping. Si le succès se confirme, nous y penserons fortement pour l'an prochain, y compris sur les dates choisies. On a créé un événement avec une super ambiance, nous créons une sorte de famille."

La famille est grande et risque bien de s'agrandir encore avec le temps. Les Nemausiens créent, à l'instar des troupes qui participent aux Grands Jeux Romains, des liens qui tissent la toile humaine nécessaire à ce type de belle aventure. Tout reste à faire : "Nos artistes sont les Nemausiens ! Ils expriment des choses, sont fiers de participer, comprennent et font comprendre leur ville... Tout cela a un prix mais nous sommes en-dessous d'un concert car nous n'avons pas la même notoriété que les stars ! Nous sommes très attentifs aux commentaires à l'issue de chaque spectacle. Nous ajustons au mieux chaque jour. Notre réussite est de montrer de beaux tableaux, d'incorporer de la poésie et de la contemplation alors n'hésitez pas à venir ! En plus c'est en nocturne, à la fraîche !"

Christophe Beth dans les gradins des arènes (Photo Archives Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

4 réactions sur “NÎMES Trop chère l’entrée aux Nuits de Nemaus ?”

  1. Belle soirée, les effets visuels sont très réussis à l’échelle des arènes et les interventions des cascadeurs et chevaux épatants… le feu d’artifice un plus magique !
    Mais pourquoi n’y a t il pas un conseiller musical ? le choix à contresens et les « grosses machines » pourraient être évités ! surtout un conseiller culturel permettrait de ne pas affirmer des stupidités (jamais aucun créneau sur les arènes ! François Ier offre le logo de Starck ? les provençales et crinolines dansant la valse… mais surtout la confusion entre l’essor réel du châle de Nîmes et pas celui fantasmé du « Bleu »).
    Je suis persuadé que dans le tissus culturel nîmois beaucoup apporteraient bénévolement leur contribution pour éviter les pires erreurs.

    1. Bonnes remarques, le prix de 700 000 euros pour 4 spectacles ne permet pas de rémunérer des conseillers et spécialistes historiens, pour le château de Versailles, les monuments historiques doivent débourser 5 000 € aux intervenants spécialistes de la France de Louis XIV, combien demanderont-ils pour Nîmes ?

  2. Bonjour.
    Moi le prix ne m’a pas fait peur, et vue le beau spectacle, c’est honnête je trouve.
    Par contre nous faire jeter 3 petites bouteilles d’eau pleines (merci pour le gâchis d’un élément qui se fait de plus en plus rare sur la planète), pour soi disant éviter les projectiles durant le spectacle, et au final nous vendre des petites bouteilles d’eau 2.5€ les 50cl, c’est vraiment honteux !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité