Actualité générale.ActualitésCulture

NÎMES Carole Delga sur l’expo Pompéi : « enfant, ça me faisait rêver ! »

 

Au premier plan, Carole Delga lors de sa visite de l'exposition Pompéi au Musée de la Romanité (Photo Corentin Corger)

Présente au Pont du Gard, ce jeudi, pour les XXIIe Assises des petites villes, Carole Delga, présidente de l'Occitanie, en a profité pour visiter l'exposition "Pompéi, un récit oublié", au Musée de la Romanité de Nîmes. 

Depuis son ouverture le 2 juin 2018, c'est la troisième fois que Carole Delga, présidente de l'Occitanie, se rend au Musée de la Romanité de Nîmes. "Je suis une fan absolue de l'architecture extérieure", commentait-elle, ce jeudi, lors de sa venue pour visiter l'exposition "Pompéi, un récit oublié" après avoir assisté à l'ouverture des XXIIèmes Assises des petites villes au Pont du Gard. Un attachement pour cet établissement culturel dont la Région a participé au financement à hauteur de 10M€ (sur 59,4M€ au total).

Démarrée le 6 avril, cette exposition sur Pompéi a déjà attiré 135 000 visiteurs et devait initialement s'arrêter le 6 octobre mais elle est prolongée jusqu'au 20. La cause ? "Le succès et puis nous allons profiter de la venue de nouvelles pièces", félicite Franck Proust, premier adjoint à la Ville de Nîmes. Ce dernier accompagné de Daniel-Jean Valade, délégué à la culture et de Fabrice Cavillon directeur du Musée, ont accueilli la patronne de l'Occitanie.

Franck Proust, Carole Delga, Daniel-Jean Valade, Françoise Bons, conseillère régionale, la conservatrice de l'exposition et Fabrice Cavillon (Photo Corentin Corger)

Des guides de premier choix pour visiter cette exposition temporaire dont Carole Delga a semble t-elle appréciée la richesse des pièces et la diversité des reconstitutions. "Je suis passionnée d'Antiquité et j'ai toujours baigné dans la culture romaine. Le mythe de Pompéi, enfant ça me faisait rêver !". Un récit intéressant sur la destruction de cette cité à la suite de l'éruption du Vésuve en 79, dont la date du 24 août a été remise en cause par de nouvelles découvertes.

Plus que quelques jours pour découvrir ces trésors historiques avant une nouvelle exposition prévue aux alentours de Noël. "Les nouvelles technologies seront très présentes", a seulement laissé entendre Franck Proust, dont le thème n'a pas encore été dévoilé. En revanche, celle de l'été 2020 sur le culte impérial est déjà connue. "L'empereur romain, un mortel parmi les Dieux", s'installera du 12 juin au 20 septembre en partenariat avec le Louvre qui prête 31 œuvres pour cette occasion.

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité