A la unePolitique

MUNICIPALES Génération.s, Parti communiste et Parti socialiste unis à Nîmes

Dans le cadre des Municipales 2020 oà Nîmes, Jérôme Puech, candidat du PS et Vincent Bouget, pour le PCF ont accepté de poser pour notre journal Photo : Coralie Mollaret / ObjectifGard
Les têtes de listes Jérôme Puech (PS) et Vincent Bouget (PCF) ont décidé de faire cause commune pour remporter les municipales de mars prochain Photo : Coralie Mollaret / ObjectifGard

À quelques mois de l’élection municipale, les communistes, socialistes, et membres de Génération.s ont décidé d’acter officiellement leur union et s’engagent pour la construction d’une liste de rassemblement de gauche, citoyenne et écologiste dès le premier tour.

C'est par la voie d'un communiqué de presse que les différents mouvements ont décidé de rendre officielle leur union : "Les politiques libérales, antisociales et réduisant les capacités d’action des collectivités locales, amplifiées par le gouvernement Macron, ont été ces dernières années particulièrement destructrices pour une ville comme Nîmes qui est, depuis longtemps, touchée par un fort taux de chômage et de pauvreté. Mairie et Agglomération de droite n’ont rien entrepris pour réduire les inégalités mais les ont, au contraire, aggravées par des politiques conservatrices et peu soucieuses de l'environnement et de la situation des Nîmois et des Nîmoises modestes. C’est le constat que nous faisons."

Et de développer les différentes urgences pour la ville de Nîmes par le biais d'un manifeste :

"Malgré l’embellissement des quartiers touristiques, les Nîmoises et les Nîmois voient, depuis près de 20 ans, leurs conditions de vie et la cohésion de leur ville et de leurs quartiers se dégrader. Il y a, à Nîmes, une urgence sociale.

Depuis près de 20 ans, les questions de la protection de notre environnement et de la transition écologique ont été absentes des préoccupations du duo Lachaud / Fournier. Il y a, à Nîmes, une urgence écologique.

Depuis près de 20 ans, la droite mène, sans concertation ni participation de la population, une politique qui profite à un petit nombre de Nîmois pour qui la vie est facile et qui n’oublient jamais d’aller voter.
Il y a, à Nîmes, une urgence démocratique. Nîmes peut se relever, se réveiller et même se révéler.

Notre ville a tous les atouts pour réussir sa transition sociale, citoyenne et écologique. Il faut pour cela une rupture nette avec les politiques austéritaires, anti écologiques et autoritaires menées nationalement et localement. Cette alternative est attendue par de très nombreux Nîmoises et Nîmois qui sont prêts à s’engager pour cela.

L’union de nos partis, et d’autres qui sont invités à nous rejoindre, est en effet une condition nécessaire mais pas suffisante.

Nous nous situons clairement dans une démarche de convergence avec l’ensemble des citoyens et militants du changement social et de la transition écologique !

Dans le secteur associatif, les syndicats, les quartiers, les tiers lieux, les assemblées et collectifs citoyens (MagnaNîmes, Assemblée Locale, Nîmes nouvelle page…) il y a des forces vives dont les valeurs et les objectifs sont proches des nôtres.

Avec les représentants de nos partis de gauche, sans aucune volonté d’hégémonie, ces femmes et ces hommes qui veulent réinventer et réenchanter Nîmes peuvent devenir le nouveau visage de notre ville.

Nous ne croyons pas à l’homme providentiel ou au sauveur qui aurait toutes les réponses à toutes les questions. Nous croyons à la richesse et à l’intelligence du collectif.

Nous voulons recréer de la confiance envers la politique en étant, individuellement et collectivement, crédibles et en prenant des engagements forts en matière de transparence, de déontologie, de méthode et de contrôle démocratique de notre action.

Nous voulons créer de l'espoir en étant ambitieux et audacieux. Malgré la dette que laissera la droite aux Nîmois.es, à la Ville comme à l’Agglo, nous voulons ouvrir le débat sur : la gratuité des transports publics, la priorité à la qualité de vie dans chaque quartier et pas uniquement au centre-ville touristique, de vraies instances de démocratie participative avec des budgets dédiés et une véritable transition écologique de notre économie !

Conscients des enjeux et de la responsabilité collective qui est la nôtre vis-à-vis des dizaines de milliers de Nîmois qui attendent un changement de politique, nous, militants et responsables du Parti Socialiste, du Parti Communiste et de Génération.s décidons d’unir nos forces dans ces 3  combats communs.

Avec l’ensemble des citoyens et militants déjà engagés dans ce grand rassemblement de la gauche et de l’écologie, et tous ceux qui voudront le rallier sur ces bases claires, nous présenterons notre projet politique aux Nîmois.es d’ici le 31 décembre.

D’ici là et dès aujourd’hui nous nous engageons à créer la dynamique nécessaire à la victoire de la gauche et de l’écologie rassemblées au soir du 22 mars 2020 à Nîmes."

Publicité
Publicité
Publicité

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité