ActualitésSports GardUSAM

USAM L’étape à gagner pour rester dans la course

Sanad est de retour pour affronter Nantes (photo USAM)

Pour la 8e journée de Lidl Starligue, l'USAM (6e, 8 pts) reçoit Nantes (5e, 10 pts) au Parnasse, à 20h45. Un succès permettrait à Nîmes de rester au contact de la troisième place. 

Décidément, cette saison, que ce soit le Nîmes Olympique dans sa quête du maintien ou l'USAM dans celle de l'Europe, les championnats sont très serrés. On pourrait penser dans un premier temps que cela est plutôt positif, laissant la chance à quelques faux pas. Mais face aux adversaires directs, il y a des rencontres à ne pas manquer. Contre Nantes, Nîmes a l'opportunité de revenir à hauteur d'une formation qui va disputer elle aussi dans quelques jours, le barrage de la Coupe EHF.

D'autant plus que pour cette 8e étape de la Lidl Starligue, Montpellier, Toulouse ont pris les deux points de la victoire hier soir. En cas de succès, les Gardois rejoindraient les Hauts-Garonnais et Aix (qui joue samedi face au PSG) mais surtout resteraient au contact dans la course à la troisième place. Un échec placerait l'équipe verte en queue de ce groupe de poursuivants qui chasse désespérément l'échappée parisienne. Mais ce parcours est semé d'embûches. "Ce n'est pas une marche mais un étage", compare Franck Maurice, dans un style plus immobilier.

Mais la Green team a les outils pour se téléporter et ce n'est pas le président David Tebib, fan de super-héros qui dirait le contraire. "J’ai des croyances fortes dans ce que l’on peut faire. Les joueurs ont été concentrés et rigoureux pendant la trêve", poursuit terre à terre le coach. Sa bande reste sur une série de quatre matches sans défaite dont un succès solide 25-16 à Dunkerque et une qualification en quart de finale de Coupe de la Ligue obtenue facilement à Chartres (32-20).

Des absents des deux côtés

Mais on le sait, il faut aussi un brin de magie pour battre ces gros morceaux de Lidl Starligue. Et l'ambiance bouillante du Parnasse peut y contribuer. Même si le HBCN est habitué à ce genre de rencontres, la défaite surprise à domicile contre Toulouse (26-34) laisse songeur. "Je ne vois pas l’équipe qui a perdu contre le Fénix mais plutôt la deuxième attaque du championnat et celle qui s’est imposée par 19 buts d’écart contre Tremblay. En plus, ils ont en plus récupéré des forces vives", reprend Franck Maurice.

En trois semaines de préparation, Alberto Entrerrios, l'entraîneur, a pu enregistrer les retours de Pechmalbec et de Nyokas. En revanche, il reste privé de Balaguer, Ovnicek et Gurbindo. Côté gardois, ce sont Salou et Brasseleur qui manquent à l'appel. Si le pivot s'est fracturé une côte contre Chartres, l'arrière droit s'est blessé hier à l'entraînement et souffre d'une lésion sur le muscle droit fémoral de la cuisse gauche. Il sera absent au minimum deux semaines. Deux absences pour deux retours majeurs : ceux de Tobie et Sanad, rétablis et prêts à se placer aux avants-postes pour montrer la voie à leurs coéquipiers.

Corentin Corger

Le groupe retenu : Desbonnet, Paul ; Nieto, Kaabeche, Gallego, Padolus, Nyateu, Dupuy, Prandi, Guigou, Acquevillo, Tobie, Tesio, Rebichon, Sanad, George.

 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité