A la uneFaits Divers

NÎMES Décès d’Ethan, 3 ans : « des violences extrêmes » et « une enquête pour meurtre », selon le procureur

Photo d'illustration

L'enquête sur le décès d'un petit garçon dimanche après-midi évolue rapidement ce mardi...

Le garçonnet n'a pas pu être sauvé alors que les secours avaient été appelés par la famille dans un appartement du centre-ville de Nîmes, proche des Halles et à 50 mètres à peine de la Coupole. L'enfant ne se réveillait pas et la maman avec son compagnon ont appelé les secours qui n'ont rien pu faire pour ramener le petit garçon à la vie. Dès le départ des investigations, des soupçons ont été émis sur les circonstances du décès, les secouristes sur place trouvant des traces suspectes sur le corps de la petite victime.

L'enquête de la Sûreté départementale du commissariat de Nîmes initialement ouverte pour "recherche des causes de la mort", a été transformée ce mardi matin en "violences ayant entraîné la mort par ascendant et par personne ayant autorité", puis ce mardi soir l'enquête se déroule pour "meurtre", selon le procureur de la République, Éric Maurel. Un changement de qualification pénale qui en dit long sur la piste aujourd'hui privilégiée des enquêteurs. "L'autopsie révèle des violences extrêmes avec des conséquences effroyables", souligne le patron du parquet de Nîmes.

La mère et le beau-père en garde à vue prolongée

L'autopsie réalisée à l'institut médico-légal du CHU de Nîmes, ce mardi après-midi, a donc confirmé les nombreuses violences sur le corps de cet enfant qui venait de fêter ses trois ans, selon un témoignage que nous avons obtenu d'une voisine de cette famille.

"La maman ne faisait pas parler d'elle. Au contraire on la voyait souvent avec ses enfants. Les deux petits étaient avec elle. Les deux enfants avaient très peu de différence d'âge. Ils étaient âgés de 2 à 3 ans. La maman avait un troisième garçon beaucoup plus âgé. Lui je ne le voyais pas", indique les larmes aux yeux notre témoin.

La maman du petit garçon décédé dimanche aurait refait sa vie récemment avec un légionnaire de nationalité italienne qui a souvent été aperçu ces derniers temps dans la rue avec la mère de famille, nous confirme le voisinage... Cet homme a été placé en garde à vue, lundi, ainsi que la mère de famille sans que l'on connaisse pour l'instant quelle est la responsabilité éventuelle d'un ou des deux dans le drame. La maman et le beau-père sont placés ce mardi soir en prolongation de garde à vue.

Boris De la Cruz

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

1 commentaire sur “NÎMES Décès d’Ethan, 3 ans : « des violences extrêmes » et « une enquête pour meurtre », selon le procureur”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité