A la uneActualités

BOUILLARGUES Le béton était en réalité… de l’argile !

La municipalité vient d’apprendre qu’il ne s’agissait pas d’un largage sauvage mais d’argile, déposée volontairement par le groupe BRL pour colmater des fissures.

Plus de peur que de mal pour le village de Bouillargues… Ce matin, nous vous informions de l’intention du maire, Maurice Gaillard, de porter plainte : l’élu avait découvert un dépôt sauvage sur un terrain appartenant au groupe BRL (Compagnie d'aménagement du Bas-Rhône Languedoc), près du chemin de Bellegarde au niveau du château d’eau. 

En fin de matinée, la police municipale est allée sur place où se trouvait un technicien BRL. Une rencontre fortuite mais somme toute très enrichissante, ce dernier expliquant aux policiers que le dépôt sauvage n’en n’était pas un ! « On nous a expliqué qu’il ne s’agissait pas de ciment mais d'une sorte d'argile qui a été déposée volontairement par BRL afin de colmater les fissures des ouvrages des canaux », indique l’une de nos sources.

D’après BRL, ce produit n’est pas polluant. Informé, le maire se dit soulagé mais regrette toutefois le manque de communication de la société, qui lui aura causé une belle frayeur.

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité