A la uneActualitésSports GardUSAM

USAM La Green Team tutoie les sommets

©PHOTOPQR/LA PROVENCE/Cyril SOLLIER ; FRANCE ; 27/11/2019 ; HANDBALL ARENA PAUC VS NIMES (MaxPPP TagID: maxsportsworldtwo806422.jpg) [Photo via MaxPPP]
Elohim Prandi, Rémi Salou et les Nîmois ont dominé Aix [Photo via MaxPPP]
Vainqueur 34-29 d'Aix sans contestation, l'USAM met fin à une série de quatre défaites consécutives en terre provençale. Avec ce cinquième succès consécutif en Lidl Starligue, Nîmes consolide sa deuxième place. 

Comme Nîmes, Aix va disputer pour la première fois la phase de la Coupe EHF l'hiver prochain. Cet affrontement était donc un bon moyen de se jauger pour l'USAM, face à une équipe où elle restait, chez eux, sur quatre défaites consécutives. Dans une formation européenne, on retrouve forcément des joueurs qui évoluent en équipe de France. Les Aixois Claire et Pardin se mettaient les premiers en évidence.

Le demi-centre faisait trembler les filets (3-2, 6e) et le gardien dégoûtait d'entrée les artilleurs nîmois. Le portier des Bleus réalisait quatre arrêts sur cinq tentatives nîmoises. Mais ses partenaires ne profitaient pas de cet instant de grâce pour creuser l'écart et Nîmes restait au contact (7-7, 15e). Les locaux commettaient pas mal d'erreurs et la défense gardoise gagnait progressivement en agressivité.

Un écart conséquent à la pause

Le ton montait aussi d'un cran en tribune. Une échauffourée éclatait entre les supporters nîmois du Green Kop et des fans locaux. Les Nîmois auraient pris la place d'habituels abonnés. À la pause, les Verts déménageaient dans un coin de l'Arena. Un événement qui ne perturbait pas les Usamistes mais plutôt leur adversaire qui montrait des signes de passivité.

La Green team prenait l'avantage au score et ne traînait pas à enfoncer le clou. Comme toujours, Sanad assurait à la finition. Prandi - tiens voilà un autre tricolore ! - envoyait un missile qui renversait Pardin (10-14, 25e). La défense provençale était poreuse et Tobie s'y infiltrait facilement juste avant la pause. Les rotations fonctionnaient bien et avec beaucoup de maîtrise, l'USAM menait de quatre buts à la mi-temps (14-18).

Une victoire sans discussion

Au retour des vestiaires, la mission pour les Blancs étaient de conserver ce matelas d'avance. Ils y parvenaient dans un premier temps mais Claire and co revenaient avec de meilleures intentions (20-22, 40e). L'avance fondait et Pardin, la muraille aixoise, choisissait à nouveau de tout arrêter. Une double parade avant de mettre Guigou en échec sur penalty.

Un coup de folie de courte durée. Le festival offensif gardois repartait de plus belle (24-28, 50e) en repassant à nouveau à + 4. Un petit coup de plus sur la tête des Aixois qui lâchaient prise. Nîmes pliait déjà la rencontre au début du money time (24-30 53e) en déroulant sa partition sans fausse note. Tobie, Guigou, Sanad se régalaient de faire mouche à chacune de leur tentative.

En fin de partie, Aix réduisait la marque mais pas suffisamment pour retourner la situation. Sanad transformait son penalty pour achever une magnifique prestation sur le score de 34-29. Irrésistible en ce moment, Nîmes enchaîne un cinquième succès d'affilée en championnat et consolide sa deuxième place. Après avoir battu Montpellier et Nantes au Parnasse, l'USAM met désormais fin à sa série de quatre défaites à Aix et continue de tutoyer les sommets.

De Aix, Corentin Corger

Pays d'Aix Université Club - USAM 29-34. Arena du Pays d'Aix (mi-temps : 14-18). spectateurs : 3 000 . Arbitres : MM. Pichon et Reveret. Avertissements à Aix : Pecina (4e). Avertissements à Nîmes : Tobie (9e), Dupuy (17e). Deux minutes à Aix : Bonnefond (20e, 44e, 60e), Goni (57e). Deux minutes à Nîmes : Dupuy (37e), Prandi (40e). Carton rouge pour Aix : Bonnefond (60e). 

AIX : Baznik (2/9), Pardin (10/37); Ong (2/4), Goni (1/2), Bonnefond (7/13), Pecina (1/1), Loesch (5/6), Rey Morales, Cingesar (1/1), Larsen (2/4), Bjornshauge (0/1), Konan (1/2), Kavticnik (1/1), Camarero, Gaudin, Claire (8/10). Entraîneur : Jérôme Fernandez. 

USAM : Desbonnet (10/37), Paul (0/2); Gallego, Rebichon, Salou (1/3), Nyateu (4/5), Dupuy, Guigou (3/5), Kaabeche, Padolus, Tobie (4/5), Acquevillo (2/4), Nieto (2/2), Prandi (7/13), George, Sanad (11/14). Entraîneur : Franck Maurice. 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité