A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Un but de Ripart sinon rien

Florian Miguel et les Nîmois ont été accrochés à domicile par le promu messin (Photo Anthony Maurin) 

Pour la 15e journée de Ligue 1, Nîmes a concédé le match nul 1-1 face à Metz, au stade des Costières. Menés au score, les Crocos ont égalisé grâce à un but de Renaud Ripart. La seule éclaircie d'une prestation gardoise bien terne.

De retour aux Costières après un mois et demi d'absence, les Crocos étaient attendus devant leur public pour renouer avec le succès. Mais ce soir, joueurs et supporters ont semblé apathiques. Pourtant, les premières occasions étaient à mettre à l'actif des Gardois. Ferhat ne cadrait pas sa reprise de la tête à la suite d'un centre de Stojanovski (5e) et Ripart butait sur Oukidja après la passe en retrait de Philippoteaux (9e). La meilleure occasion nîmoise dans ce premier acte.

Une averse tombait et les Crocos s'éteignaient. Metz en profitait pour sortir de son camp. Dévié par le dos de Deaux, le ballon était repoussé par Bernardoni sur la ligne après un coup franc de Traoré (12e). Battu dans l'engagement, à l'image de Ripart et Stojanovski souvent devancé par l'axe central grenat, le Nîmes Olympique n'était pas libéré.

C'est Metz qui a ouvert le score en première période sur une tête décroisée de Diallo (Photo Anthony Maurin)

La sanction tombait à la demi-heure de jeu. Après plusieurs sorties de balle menaçantes en contre-attaque du feu follet trio mosellan, celle de Traoré faisait mouche. Après une remise de N'Guette, Udol, pas attaqué, avait tout le luxe pour ajuster son centre sur la tête de Diallo, qui coupait parfaitement la trajectoire du ballon devant une défense centrale nîmoise passive (0-1, 31e). Imparable pour Bernardoni. Le Sénégalais inscrivait au passage son neuvième but de la saison.

Au lieu de créer une réaction chez les locaux, cette ouverture du score donnait de la confiance au promu. Il fallait un contre nîmois pour éviter de justesse que N'Guette doublait la mise sur un tir enroulé du droit (38e). Les encouragements au retour des vestiaires n'entraînaient pas l'effet de rébellion escompté. La seule opportunité à se mettre sous les dents était un tir raté de ce diable de Diallo.

Ripart, avec la hargne

À l'heure de jeu, Bernard Blaquart décidait de remplacer Stojanovski, très peu en vue pour sa première titularisation en Ligue 1, par Duljevic. Un choix payant puisque sur son premier ballon, le Bosnien délivrait une passe décisive à Ripart qui égalisait (1-1, 61e). D'abord sur le contre au départ de l'action qui relançait Alakouch, Duljevic, servi à nouveau, jouait parfaitement le coup en décalant le maestro des Costières mieux placé. Court dans un premier temps, l'attaquant nîmois s'arrachait pour expédier le cuir dans les filets. Un but à la Ripart ! Son troisième cette saison, le premier marqué dans le jeu.

Renaud Ripart a évité la défaite aux Nîmois (Photo Anthony Maurin)

Par la suite, les débats restaient équilibrés. Ambrose titillait les gants de Bernardoni sur un tir du gauche. Côté nîmois, Dulejvic se mettait en évidence mais ses deux tentatives étaient sans danger pour le portier messin. Les Costières retenaient leur souffle quand Maïga poussait le ballon dans les filets. En toute logique, le but était refusé pour une position de hors jeu de l'Ivoirien. Les deux équipes se quittaient finalement sur un match nul. Un résultat qui n'arrange pas les Nîmois qui voient leur série portée à huit rencontres sans victoire. Provisoirement 19e avant le match de Toulouse demain, Nîmes débute mal sa semaine à trois matches avant de se déplacer mardi à Bordeaux et d'accueillir Lyon, vendredi.

Corentin Corger

15e journée de Ligue 1. NÎMES OLYMPIQUE –  FOOTBALL CLUB DE METZ 1-1. Stade des Costières. Mi-temps : 0-1 . Spectateurs : 12 180. Arbitre : M. Ben El Hadj. Buts pour Nîmes : Ripart (61e). Buts pour Metz : Diallo (31e). Avertissement à Nîmes : Philippoteaux (46e). Avertissements à Metz : N'Guette (24e), Cohade (29e), Maïga (65e), Fofana (82e), Boulaya (89e), Boye (90e). 

Nîmes : Bernardoni - Alakouch, Briançon (cap.), Martinez, Miguel - Ferhat, Deaux, Valls (Sarr, 87e), Philippoteaux - Ripart (Denkey, 79e), Stojanovski (Duljevic, 59e) . Remplaçants non utilisés : Dias, Buades, Paquiez, Fomba. Entraîneur : Bernard Blaquart.

Metz : Oukidja - Centonze, Boye, Sunzu, Udol - Maïga, Fofana, Cohade (cap.) - Traoré (Boulaya, 83e), Diallo, Nguette (Ambrose, 71e). Remplaçants non utilisés : Delecroix, Delaine, Angban, Gakpa, Niane. Entraîneur : Vincent Hognon. 

 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité